Espagne : taux en hausse, notation des banques en baisse

12/06/12 à 17:57 - Mise à jour à 17:57

Source: Trends-Tendances

Le taux à 10 ans de l'Espagne a atteint son sommet depuis la création de la zone euro mardi, tandis que Fitch Ratings abaissait radicalement la notation de 18 banques ibères.

Espagne : taux en hausse, notation des banques en baisse

© EPA

Espagne : le taux à 10 ans au plus haut depuis la création de l'euro


Le taux à 10 ans de l'Espagne a atteint un plus haut depuis la création de la zone euro mardi en milieu d'après-midi, la méfiance des marchés à l'égard de la dette du pays s'accentuant malgré l'annonce du plan de sauvetage des banques.


Vers 16 h 10, le rendement espagnol se tendait à 6,756 %, contre 6,487 % lundi soir.


"La situation de l'Espagne est pire que la semaine dernière", a estimé un opérateur pour qui le plan annoncé samedi n'a pas apaisé les craintes sur la situation du pays.


Espagne : Fitch dégrade 18 autres banques après BBVA et Santander


Fitch a dégradé mardi 18 banques espagnoles, après l'abaissement la veille des deux plus grandes, Santander et BBVA, et de la note de l'Espagne la semaine dernière de trois crans, à BBB. Cette décision a été prise en raison de "portefeuilles de crédits de certaines banques qui pourraient encore se dégrader, précise l'agence d'évaluation financière dans un communiqué. Cela est particulièrment vrai pour les banques dont les crédits accordés sont très exposés au secteur de la construction" ou qui ont une base peu solide.


Parmi les 18 banques concernées figure CaixaBank, 3e banque du pays en termes de capitalisation, qui perd deux crans, à BBB. Banco Popular, 4e banque par capitalisation, perd un cran, à BBB-. Quant à Bankia, qui fait l'objet d'un sauvetage public de 23,5 milliards d'euros, elle est elle aussi dégradée d'un cran, à BBB.


Lundi, Fitch avait annoncé la dégradation de Santander et BBVA, soulignant qu'il était "exceptionnel pour des banques d'être notées au-dessus" de la note de leur pays d'origine.


Cette dégradation des banques répond à la baisse de trois crans de la note souveraine de l'Espagne, prononcée le 7 juin. Elle ne fait pas suite au plan d'aide européen en faveur des banques espagnoles, annoncé samedi et qui pourra s'élever jusqu'à 100 milliards d'euros.


Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires