ERA, l'anti-Moody's européenne

13/10/11 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Trends-Tendances

L'European Rating Agency, la première agence de notation européenne, est sur le point de voir le jour. Cette entreprise privée sans but lucratif sera formée et développée par le secteur financier européen.

ERA, l'anti-Moody's européenne

Une agence de notation européenne, nommée ERA (European Rating Agency) et financée par un consortium d'institutions financières européennes, devrait bientôt voir le jour, apprend-on jeudi de Roland Berger, qui a entamé "la formation et le développement" de cette agence.

Selon le cabinet de conseil en stratégie, le business model actuel des agences de notation souffre de conflits d'intérêt importants car ces agences sont payées par les sociétés pour lesquelles elles donnent une notation de crédit. "L'ERA sera développée sur base d'un nouveau modèle opérationnel par lequel les faiblesses inhérentes et intérêts contradictoires de la structure actuelle seront résolues", explique Bruno Colmant, partenaire au bureau bruxellois de Roland Berger, cité dans un communiqué.

Concrètement, l'ERA serait une entreprise privée sans but lucratif, formée et développée par le secteur financier européen. Il serait contractuellement prévu que les membres ne puissent exercer une influence sur les notations. En outre, un conseil académique d'universités européennes veillerait sur l'indépendance et la transparence de l'ERA, et les gouvernements ne seraient pas davantage impliqués dans les notations.

L'ERA serait une agence de notation globale qui couvrirait toutes les régions et tous les secteurs du marché. Son financement ne serait pas assuré par les institutions sollicitant une notation, mais par des investisseurs, à travers une plateforme ouverte. Les investisseurs seraient tenus par une réglementation (paneuropéenne) qui les oblige à obtenir une notation de crédit à l'émission d'une obligation ou lors d'une transaction dépassant une certaine limite. "Les investisseurs n'acquerraient pas l'information de notation mais plutôt le respect de la réglementation puisque les notations seraient publiées préalablement", précise Roland Berger.

Plus de 30 institutions financières européennes ont déjà été approchées et les discussions concernant une possible participation au consortium sont avancées, indique encore Roland Berger, pour qui "il y a suffisamment de consensus politique pour ériger l'ERA".

En Belgique, Febelfin, fédération du secteur bancaire et financier, a apporté son soutien à l'initiative. L'idée de la création d'une agence de notation européenne, qui ferait contrepoids aux agences de notation traditionnelles (Moody's, Fitch Ratings et Standard & Poor's), fortement critiquées depuis le déclenchement de la crise financière en 2008, est évoquée depuis un certain temps.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires