Entreprise à zéro impôt : pas qu'en Belgique...

30/03/11 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Trends-Tendances

La "magie fiscale" (façon intérêts notionnels) qui permet aux entreprises de ne payer guère, voire pas du tout d'impôt, n'existe pas qu'en Belgique. L'exemple outre-Atlantique avec General Electric.

Entreprise à zéro impôt : pas qu'en Belgique...

© Bloomberg

Les ménages américains qui remplissent actuellement leur déclaration de revenus ont été choqués d'apprendre que contrairement à eux, l'une des plus grosses entreprises du pays, General Electric, n'avait pas payé d'impôts aux Etats-Unis en 2010.

La révélation, venue du New York Times, avait de quoi embarrasser l'exécutif, puisque Jeffrey Immelt, président et CEO du conglomérat, a été propulsé en janvier par Barack Obama à la tête de son Conseil pour l'emploi et la compétitivité. Et elle a fait la joie des satiristes et des polémistes.

"Nous payons ce que nous devons, a rétorqué mardi à l'AFP John Krenicki, vice-président du groupe. Mais GE a énormément souffert de la crise financière, et chez GE Capital (Ndlr, la filiale de services financiers), nous avons affiché des pertes importantes, qui ont allégé notre feuille d'impôts. Les impôts fluctueront, prolonge-t-il. Comme GE et GE Capital ont fait mieux en 2011 notre taux d'imposition changera."

Le groupe avait réalisé 10,7 milliards de dollars de bénéfices sur son exercice 2009, année où il n'avait pas payé d'impôts aux Etats-Unis non plus, d'après le magazine Forbes. Quant aux 2,7 milliards de dollars d'impôts inscrits sur les comptes du groupe pour 2010, ils sont allés à d'autres pays.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires