Énergie verte : les particuliers inquiets quant au principe de compensation

12/03/14 à 19:04 - Mise à jour à 19:04

Source: Trends-Tendances

Les détenteurs de panneaux photovoltaïques en Wallonie craignent que le principe de compensation de l'énergie, qui permet au compteur de tourner à l'envers, ne porte plus que sur une petite partie du prix total de l'électricité.

Énergie verte : les particuliers inquiets quant au principe de compensation

© Thinkstock

L'ASBL défendant leurs intérêts, "Touche pas à mes certificats verts", demande au ministre-président wallon Rudy Demotte et à Jean-Marc-Nollet, en charge de l'Énergie, de ne pas signer un projet de modification allant de ce sens, établi par la Commission wallonne pour l'énergie (CWaPE).

Dans son projet de "révision du règlement technique pour la gestion des réseaux de distribution d'électricité en Région wallonne et l'accès à ceux-ci", la CWaPE propose de modifier un article du règlement technique.

D'après l'ASBL, cette subtile modification fera porter le mécanisme de la compensation uniquement sur l'électricité en tant que telle. "Aujourd'hui, le prix du kilowattheure d'électricité se compose à 30% des électrons, ou l'énergie en tant que telle, et à 70% d'une partie réglementée, composée notamment de la TVA, de la tarification du réseau...", explique Régis François, président de l'ASBL.

Si la modification de la CWaPE est acceptée par le ministre Nollet, le principe de compensation serait annihilé "en quasi-totalité" pour un particulier détenteur d'une unité de production d'énergie verte.

Avaliser un tel changement "consisterait en une nouvelle agression contre les 120.000 familles wallonnes ayant investi dans les énergies renouvelables sous l'encouragement du gouvernement wallon", soutient l'ASBL qui menace d'entreprendre une démarche en justice.

Nos partenaires