Energie : "Les entreprises paient le gaspillage des particuliers"

29/03/12 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Trends-Tendances

"Ce sont les entreprises qui supportent, par le biais de l'indexation automatique, le gaspillage énergétique des maisons de notre pays." La fédération Agoria s'inquiète d'une inflation qui demeure très élevée dans le pays, dopée par les tarifs énergétiques qui flambent.

Energie : "Les entreprises paient le gaspillage des particuliers"

© Thinkstock

L'inflation a baissé en Belgique durant le moins de mars, à 3,37 %, contre 3,66 % et 3,65 % les mois précédents, mais est restée soutenue par la hausse des prix des carburants, selon les chiffres publiés jeudi par le SPF Economie. Les prix des carburants ont ainsi gagné en moyenne 3,5 % en mars : l'eurosuper augmente de 4,2 %, le LPG coûte 12,6 % de plus qu'en février et le prix du diesel grimpe de 2,6 %.

"Malgré les prix record des produits pétroliers, l'inflation des produits énergétiques diminue progressivement", relève le SPF Economie. L'inflation des produits énergétiques s'élève à 10,61 % contre 12,83 % en février et 13,92 % en janvier. Le taux d'inflation hors énergie atteint 2,32 % en mars, contre 2,38 % en février.

Parmi les hausses de prix figurent également le gasoil de chauffage, les restaurants et cafés, le lait, le fromage et les oeufs (en pénurie sur le Vieux Continent), les boissons alcoolisées, la distribution d'eau et les bijoux. A contrario, les prix des fleurs coupées et des villages de vacances ont baissé.

L'indice des prix à la consommation a augmenté en mars de 0,26 point, soit 0,22 %, et s'élève à 120,85 points. Quant à l'indice santé, il a pris 0,04 point pour atteindre 119,01 points. La moyenne arithmétique des quatre derniers mois s'élève à 118,44 points en mars contre 118,04 points en février.

L'indice pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 119,62 points, n'est donc pas dépassé ce mois-ci.

"Les entreprises paient le gaspillage d'énergie dans les habitations"

Si l'inflation belge est retombée à 3,37 % en mars, l'écart d'inflation avec nos pays voisins demeure très important, nuance la fédération technologique Agoria dans un communiqué : "L'inflation en Belgique est en effet toujours 60 % supérieure à celle de l'Allemagne, qui est revenue à 2,1 % en mars."

Belgique vs Allemagne : 3,4 % vs 2,1 %... "Les Allemands gagnent-ils vraiment toujours ? Au football, c'est le cas, avance encore Agoria. En matière de compétitivité aussi, sauf si nous nous attelons vraiment à prendre des mesures freinant l'inflation !"

L'écart d'inflation entre la Belgique et l'Allemagne est une mauvaise nouvelle pour la position concurrentielle de nos entreprises, insiste Agoria, "car les augmentations de l'inflation se répercutent dans notre pays dans le système d'indexation automatique des salaires. Et ce n'est pas bon non plus pour la crédibilité de notre politique économique auprès de l'Europe, l'objectif de la BCE en matière d'inflation étant de 2 %."

Le mazout de chauffage cher pèse trop lourd dans l'index, selon Agoria

La cause principale de la forte inflation chez nous reste, selon la fédération technologique, les prix de l'énergie élevés. "Le mazout de chauffage cher pèse plus lourdement dans notre index que dans d'autres pays, et même la consommation d'énergie dans nos habitations est plus importante chez nous. De plus, les prix du gaz et de l'électricité augmentent légèrement, malgré la menace d'un blocage des prix. Celui-ci n'aura d'ailleurs un effet important sur l'inflation qu'à partir de septembre", fait remarquer Agoria.

Agoria demande donc de revoir le poids du mazout de chauffage dans notre index : "Il pèse trop lourd par rapport à d'autres pays. De plus, notre consommation est plus importante parce que nos habitations sont plus énergivores."

La fédération high-tech souhaite également que les autorités stimulent l'efficacité énergétique à tous les niveaux de politique et mènent une véritable politique énergétique. "Il est nécessaire que des mesures politiques encouragent le consommateur à investir dans l'efficacité énergétique de son habitation, car, pour le moment, c'est son employeur qui paie sa facture énergétique, défend Paul Soete, CEO d'Agoria. Ce sont en effet les entreprises qui supportent, par le biais de l'indexation automatique, le gaspillage énergétique des maisons de notre pays."

Trends.be

Nos partenaires