Electricité : votre facture a flambé de 33 %

16/03/12 à 09:37 - Mise à jour à 09:37

Source: Trends-Tendances

La facture électrique du particulier s'est gonflée de 33 % entre 2009 et 2011, avec une accélération dès 2010, avance la dernière étude de la Creg. Le fournisseur le plus cher du pays sur la période ? Luminus. Lampiris est le moins cher.

Electricité : votre facture a flambé de 33 %

© Thinkstock

La Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) a publié sa dernière étude sur les prix de l'énergie jeudi soir. Elle a analysé l'évolution des prix de l'électricité et du gaz de 2009 à 2011, à la demande du ministre de l'Economie et du secrétaire d'Etat à l'Energie.

Electricité : les principaux constats de la Creg

- La facture d'électricité totale sur la période 2009-2011 augmente, quelle que soit la région.

- La plus forte augmentation s'est produite en Flandre, de 2010 à 2011.

- Les composantes les plus importantes de la facture totale sont le prix du fournisseur et le tarif du réseau de distribution.

La Creg constate ainsi qu'en 2011, la composante tarif du réseau de distribution pèse le plus lourdement (36,80 %) dans la facture totale. "Cette composante a en outre aussi fortement augmenté au cours de la période 2009-2011 (+ 48,44 % sur base des gestionnaires de réseau de distributionretenus ici). Pour d'autres GRD, le tarif du réseau de distribution est encore plus lourd (par exemple, Gaselwest : 41,79 % en 2011)."

La composante "prix fournisseur" occupe une proportion importante dans la facture totale : pour l'année 2007, il s'agit de 32,71 %, souligne encore le régulateur énergétique : "Toutefois, celle-ci n'augmente pas sur la période 2009-2011 aussi fortement que le tarif du réseau de distribution (+ 21,52 %)."

Electricité : quel fournisseur est le plus cher ?

La Creg a comparé les "prix fournisseurs" et retenu, pour ce faire, cinq formules tarifaires de cinq fournisseurs différents : Electrabel, Luminus, Essent, Nuon et Lampiris. Voir notamment le graphique ci-dessous, où les prix sont exprimés en EUR/MWh (hors TVA) :

Constat de la Creg : "Pour la période envisagée, Luminus était le fournisseur le plus cher. Les prix fournisseurs d'Electrabel et d'Essent sont très similaires. Lampiris, enfin, est de loin le meilleur marché."

Electricité : que faut-il attendre de la période 2012-2015 ?

Le nouveau système tarifaire adopté pour le marché belge de l'électricité "doit avoir une influence favorable sur la concurrence entre les producteurs belges d'une part (parce que les coûts d'infrastructure du raccordement des centrales plus anciennes sont portés à présent aussi directement à leur charge et que les nouvelles centrales sont exemptées de ce tarif les 20 premières années), et sur les frais des clients eux-mêmes (parce que les producteurs et les fournisseurs devront prendre une décision marketing sur la refacturation ou non de ces coûts de réservations et du volume fee dans leur prix de livraison)", annonce la Creg dans son étude.

Electricité : les 5 conclusions de la Creg

1. Facture en hausse. "Pour ce qui concerne les particuliers, la facture totale sur la période 2009-2011, tant pour l'électricité que le gaz naturel a fortement augmenté, respectivement de 33,32 % et 29,85 % pour la formule tarifaire et le GRD retenus respectivement, pointe la Creg. La plus forte augmentation a été enregistrée entre 2010 et 2011."

2. Réseaux de distribution. "Pour l'électricité, l'augmentation est principalement imputable à la composante des tarifs des réseaux de distribution. Cette composante représente le plus grand poste de la facture totale ; elle a aussi augmenté le plus fortement entre 2009 et 2011 (+ 48,44 % pour le GRD de l'exemple). Ceci est principalement imputable au cadre régulatoire des tarifs pluriannuels tels que repris dans l'Arrêté royal du 2 septembre 2008"

3. Energies renouvelables. "Pour la Flandre, il faut encore une fois y ajouter l'énorme succès inattendu des installations photovoltaïques, raccordées au réseau de distribution que le GRD doit soutenir financièrement, avec pour conséquence des répercussions sur le tarif du réseau de distribution." En outre, "la cotisation pour les énergies renouvelables et la cogénération, et de nombreux prélèvements, surcharges et taxes ont continué de faire grimper la facture d'électricité".

4. Manque de transparence. En ce qui concerne le calcul du prix fournisseur, la Creg avance deux remarques. Primo, "une redevance fixe est imputée par quasiment tous les fournisseurs tant pour l'électricité que le gaz naturel. Ce terme est une donnée peu transparente et mérite un certain éclaircissement. Ceci peut prendre place dans le cadre de la régulation du filet de sécurité."

5. Paramètres obsolètes.Secundo, "de nombreux fournisseurs utilisent encore des paramètres obsolètes". La Creg plaide dès lors "pour que les paramètres non représentatifs, qui ont encore souvent leur origine dans le régime régulé, ne soient plus utilisés. Les fournisseurs doivent par contre utiliser pour leur fixation des prix des paramètres qui sont représentatifs pour leur stratégie d'approvisionnement, qu'ils utilisent pour couvrir les clients dans leur portefeuille belge."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires