Electricité à prix volatil : la BNB contredit Electrabel

20/09/10 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Trends-Tendances

La libéralisation du marché de l'énergie a accentué l'aspect volatil des prix de l'électricité en Belgique, estime dans une étude la Banque nationale, qui juge "excessivement compliqué, pour un ménage, de déchiffrer ces formules et de savoir ce qui se cache précisément derrière l'indexation".

Electricité à prix volatil : la BNB contredit Electrabel

© Thinkstock

Les prix de l'électricité payés par les ménages belges sont plus volatils que dans les pays voisins, surtout depuis la libéralisation du marché de l'énergie, contrairement à ce qu'affirme Electrabel, écrit samedi L'Echo sur base d'une étude de la Banque nationale.

Avant la libéralisation, l'évolution des prix du pétrole était un des seuls facteurs expliquant la volatilité. Aujourd'hui sont entrés en compte l'évolution des coûts de la main-d'oeuvre et des matériaux ainsi que celle des combustibles nécessaires à la production d'électricité. Chaque fournisseur est libre de choisir ceux qu'il facture.

Plus de 85 % des clients concluent un contrat à prix variable, adapté chaque mois en fonction des coûts.

Pour la Banque nationale, "il est excessivement compliqué pour un ménage de déchiffrer ces formules et de savoir ce qui se cache précisément derrière l'indexation". Une solution serait d'utiliser une notification obligatoire et préalable, en remplacement du système actuel d'indexation automatique, selon la BNB.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires