"Electrabel reste 35 % plus cher que ses concurrents !"

27/04/12 à 10:43 - Mise à jour à 10:43

Source: Trends-Tendances

Electrabel a annoncé une importante baisse de ses tarifs la semaine dernière. Pourtant, la filiale de GDF Suez reste, et de loin, plus chère que ses concurrents : jusqu'à 35 %, selon un directeur de la Creg interviewé par nos confrères de Kanaal Z.

"Electrabel reste 35 % plus cher que ses concurrents !"

© Image Globe

L'annonce d'Electrabel a fait du bruit voici tout juste une semaine. La filiale du français GDF Suez y dévoilait une baisse de ses tarifs : - 11 % pour l'électricité et - 10 % pour le gaz du côté des contrats fixes ; la non-indexation de ses prix au 1er avril pour ses contrats variables. Electrabel y voyait une réponse du fournisseur d'énergie à un ministre ou à un régulateur mais "à l'attente des clients".

Pas forcément de quoi convaincre les représentants des consommateurs comme Test-Achats, qui dénonçait une "manipulation", et un parti politique comme le PTB, qui évoquait une "duperie des consommateurs".

Le Crioc prévenait lui aussi sur son site Internet : "Une baisse des tarifs ne signifie pas qu'Electrabel, moins cher, est le fournisseur d'énergie le moins cher et le plus intéressant pour le consommateur. La comparaison s'impose." Et de conclure : "Une bonne affaire pour le consommateur ? Pas sûr... et surtout un effet d'annonce !"

Une comparaison des fournisseurs d'énergie en Belgique montre en effet, selon le site internet de la Vreg, le régulateur flamand du secteur, que la différence de prix entre Electrabel et ses concurrents s'élève à 25 %... après la baisse tarifaire de l'opérateur historique.

Selon Guido Camps, directeur du Contrôle des prix et des comptes au sein de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (régulateur fédéral de l'énergie), la différence est plus grande encore : "Ces 25 % représentent la différence de prix sur une facture totale. Ils comprennent donc la composante énergie, le coût de distribution, les taxes et autres frais. Si vous observez ce qu'Electrabel facture pour la composante énergie, comparé aux casseurs de prix sur le marché, la différence pour le gaz, par exemple, peut facilement atteindre 35 % !"

Son conseil ? Utilisez les comparateurs de prix disponibles en ligne. Pour les clients bruxellois, rendez-vous sur le site de Brugel pour un simulateur de tarifs. Pour les clients flamands, le site de la Vreg propose son propre simulateur. Les clients wallons disposent eux aussi d'un module sur le site de la Cwape, mais sa dernière mise à jour date du 6 avril, donc avant les dernières annonces tarifaires des fournisseurs belges.

V.D.

Nos partenaires