Christophe De Caevel
Christophe De Caevel
Journaliste Trends-Tendances
Opinion

10/02/15 à 11:48 - Mise à jour à 15:57

Du bon usage de la consultation populaire: le paradoxe namurois

Les habitants de Namur ont voté contre l'installation d'un centre commercial en ville. Conséquence: on va quand même en ériger un, mais plus petit...

Du bon usage de la consultation populaire: le paradoxe namurois

/ © Belga

A la question "Êtes-vous favorable à l'installation d'un centre commercial au square Léopold ?", 59,49% des Namurois ont répondu "Non". A question précise, réponse précise. Et pourtant les responsables politiques namurois, opposition incluse, déduisent de ce résultat que les citoyens veulent un centre commercial à cet endroit, mais d'une taille plus petite que celui initialement imaginé. Le dossier sera mené en concertation avec les associations qui avaient combattu le projet de départ.

Partager

Du bon usage de la consultation populaire: le paradoxe namurois

On peut saluer ce dialogue retrouvé. On peut aussi s'interroger sur le recours à la consultation populaire. L'évolution vers une démocratie plus participative semble inéluctable, à l'heure notamment des réseaux sociaux. Encore faut-il savoir manier l'outil avec prudence et intelligence. Dans le cas présent, le pouvoir communal avait la maîtrise des questions. Il n'a pas jugé utile de demander aux Namurois s'ils souhaitaient un centre commercial plus modeste à cet endroit. Mais simplement s'ils en voulaient un ou pas.

Cette question était appuyée par deux autres. Avec des résultats plus serrés, les Namurois ont également rejeté "le principe d'installer un nouvel ensemble de magasins au coeur de la ville" et même le choix, constant à Namur depuis des décennies, de "combattre l'implantation de grands centres commerciaux à l'extérieur de la ville". On peut s'étonner voire regretter le sens des réponses. Mais s'asseoir dessus et en extrapoler des conclusions inverses aux résultats réels, ça ne grandit certainement pas la démocratie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires