Douzièmes provisoires : de quoi tenir jusqu'en avril 2011

09/11/10 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Trends-Tendances

Le conseil des ministres restreint a approuvé mardi un projet de loi finances qui ouvre la voie aux crédits calculés en trois douzièmes provisoires, nécessaires, en période d'affaires courantes, pour assurer le fonctionnement budgétaire de l'Etat jusqu'à la fin de mars 2011.

Douzièmes provisoires : de quoi tenir jusqu'en avril 2011

© Belga

Le conseil des ministres restreint a approuvé mardi un projet de loi finances qui ouvre la voie aux crédits calculés en trois douzièmes provisoires, nécessaires, en période d'affaires courantes, pour assurer le fonctionnement budgétaire de l'Etat jusqu'à la fin de mars 2011, ainsi qu'à des crédits supplémentaires portant notamment sur les mesures prises pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile.

Les principaux ministres du gouvernement se sont également accordés, mardi, sur la nécessité d'envoyer au Comité de monitoring, chargé de veiller à la bonne tenue du budget en période d'affaires courantes, des propositions de mesures complémentaires en vue de réduire l'objectif de déficit budgétaire pour l'année 2011.

"Un gouvernement de plein exercice aura la possibilité de faire mieux que l'objectif", a commenté mardi le Premier ministre sortant, Yves Leterme. Le gouvernement d'affaires courantes souhaite que l'objectif budgétaire 2011 qui, selon l'esquisse envoyée aux autorités européennes, prévoit un déficit de 4,1 %, soit amélioré. L'équipe sortante souhaite que ce déficit soit ramené à 3,9 %, de manière à rendre moins douloureux l'effort pour les années ultérieures.

Les élections législatives ayant eu lieu en 2010, il n'y aura pas de coût inhérent à leur organisation en 2011, ce qui doit rendre réalisable la diminution du déficit. Certains spéculent cependant sur de nouvelles élections en 2011 vu l'impasse des négociations. "Je pars du principe qu'il n'y en n'aura pas : il y a des négociations en cours", a commenté Yves Leterme.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires