Donald Trump, cet agent chinois

Quand les Etats-Unis se retirent de la coopération internationale en faveur du climat ou des accords de libre-échange dans le Pacifique, la Chine occupe immédiatement le terrain. Et sous les applaudissements, s'il vous plaît. Cette perspective d'un "Pékin, maître du monde" n'est pourtant pas spécialement rassurante.

Make America great again. Est-ce finalement bien le leitmotiv du président Donald Trump ? Ne faudrait-il pas plutôt envisager un Make Russia ou un Make China great again ? Les premiers mois de son mandat à la Maison-Blanche laissent en effet planer des soupçons de collusion avec des puissances étrangères. La question des relations ambiguës avec Moscou est connue : le congrès des Etats-Unis auditionne actuellement des hauts responsables des agences de sécurité afin de vérifier si le président a bénéficié ou non d'un soutien russe durant sa campagne électorale. Et le cas échéant, quelle était la contrepartie de ce soutien.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires