Dispute en coulisses autour du pare-feu européen

30/03/12 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Trends-Tendances

La ministre autrichienne des Finances a dévoilé, en primeur, les détails du relèvement à 800 milliards d'euros du pare-feu européen anticrise. A la grande colère de Jean-Claude Juncker, patron de l'Eurogroupe, à qui échoit ce privilège.

Dispute en coulisses autour du pare-feu européen

© Bloomberg

Les ministres des Finances de la zone euro se sont accordés, vendredi à Copenhague, pour relever à 800 milliards d'euros au total leur pare-feu anticrise, a annoncé la ministre autrichienne Maria Fekter : Cette somme "correspond à 1.000 milliards de dollars."

Le montant atteint résulte du cumul entre les 500 milliards d'euros de capacité de prêts du futur Mécanisme européen de stabilité (MES) et de 200 milliards d'euros déjà engagés par son prédécesseur temporaire, le Fonds européen de stabilité financière (FESF), auxquels s'ajoutent des prêts bilatéraux à la Grèce et des fonds dégagés par l'Union européenne en faveur de pays en difficulté, a détaillé Maria Fekter.

L'enveloppe globale inclut pour une partie importante des fonds déjà dépensés ou promis, et non uniquement de l'argent frais. Cette somme de 800 milliards d'euros avait déjà été évoquée jeudi soir par Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances.

Le FESF et le MES existeront en parallèle jusqu'à la mi-2013, a par ailleurs précisé Maria Fekter.

Le patron de l'Eurogroupe annule une conférence de presse suite à une dispute

La conférence de presse devant conclure la réunion des ministres des Finances de la zone euro à Copenhague a été annulée vendredi, en raison d'un coup de sang de leur chef de file, Jean-Claude Juncker, à l'encontre de sa collègue autrichienne Maria Fekter, selon une source diplomatique.

Une annonce a été faite peu avant 13 h pour prévenir la presse que la conférence de presse n'aurait pas lieu, malgré l'annonce d'un accord sur le renforcement du pare-feu financier contre la crise de la dette dans l'Union monétaire. Aucune raison n'a été donnée pour justifier cette annulation. Un communiqué sur les résultats de la réunion a, à la place, été distribué à la presse.

"Juncker est furieux" contre Maria Fekter, a expliqué une source diplomatique. La ministre autrichienne des Finances était descendue peu avant en salle de presse, à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe, et avait dévoilé les décisions prises par le forum. Cette tâche revient en principe à Jean-Claude Juncker. La ministre autrichienne a donc grillé la politesse au président de l'Eurogroupe. Elle a notamment révélé le montant total du pare-feu de la zone euro et les détails du montage.

La ministre autrichienne est coutumière des sorties remarquées devant la presse lors des réunions européennes et est connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Elle avait notamment révélé une mésentente entre les ministres de la zone euro et leur homologue américain Timothy Geithner lors d'une précédente réunion de l'Eurogroupe en Pologne en septembre dernier.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires