Di Rupo rappelle "l'absolue nécessité de poursuivre le monitoring du budget"

05/11/13 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Trends-Tendances

Même si la situation s'améliore, le Premier Ministre Di Rupo et les ministres des Finances et du Budget rappellent la politique de prudence budgétaire et l'absolue nécessité de poursuivre le monitoring permanent du budget, indiquent-ils ce mardi dans un communiqué, en réaction aux prévisions économiques de la Commission européenne.

Di Rupo rappelle "l'absolue nécessité de poursuivre le monitoring du budget"

© Image Globe

Selon la Commission européenne, "une reprise prudente est en cours" en Belgique, soulignent les ministres. "Outre une prévision de croissance de 1,1% du PIB en 2014 et 1,4% du PIB en 2015, celle-ci pointe une série d'indices positifs et notamment l'augmentation de la confiance de l'industrie, des services et des consommateurs et la maîtrise de l'inflation. Par contre, la situation sur le marché de l'emploi reste une préoccupation importante."

Les ministres ont pris note de la prévision d'un déficit public s'élevant à 2,8% du PIB en 2013 et à 2,6% en 2014. "La Commission européenne confirme ainsi que la Belgique s'éloigne durablement du seuil des 3%", commentent-ils.

Les ministres réitèrent également "la volonté du gouvernement fédéral de maintenir le taux d'endettement en-dessous des 100% du PIB". Selon la Commission, celui-ci devrait atteindre 100,4% du PIB en 2013 et 101,3% en 2014.

En savoir plus sur:

Nos partenaires