Dette américaine : man½uvre "à la hussarde" des républicains

01/06/11 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Trends-Tendances

Les républicains du Congrès ont tenté mardi une manoeuvre à la hussarde jugée "irresponsable" par les démocrates : rejeter une augmentation nécessaire de l'endettement des Etats-Unis si de lourds sacrifices budgétaires n'y sont pas attachés.

Dette américaine : man½uvre "à la hussarde" des républicains

© Reuters

Sans grande surprise, la Chambre des représentants a rejeté par 318 voix contre 97 un relèvement de 2.400 milliards de dollars du plafond maximal d'endettement des Etats-Unis. Les adversaires du président Barack Obama - qui détiennent la majorité à la Chambre depuis janvier - se sont distingués en déposant ce projet de loi... avant de voter massivement contre.

But de la manoeuvre : montrer que tout vote sur le relèvement du plafond de la dette doit s'accompagner, selon eux, de baisses des dépenses, ce qui n'est pas le cas du texte proposé, et faire passer les démocrates pour d'irresponsables dépensiers. Le vote a également eu pour effet de diviser les démocrates, dont 97 ont voté "oui" et plus de 80 "non".

Or, le relèvement du plafond de la dette est nécessaire, selon le Trésor, pour éviter un défaut de paiement qui aurait des conséquences néfastes sur l'économie américaine. Côté démocrate, plusieurs élus ont jugé "irresponsable" de susciter un vote sur une mesure pour ensuite voter contre.

Jay Carney, porte-parole de la Maison-Blanche, s'est borné à dire que "le plafond de la dette doit être et sera relevé". Il a ajouté qu'il pensait que le président aurait suffisamment de voix à terme pour faire adopter cette mesure lorsqu'elle fera l'objet d'un accord entre les deux partis.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires