Des travailleurs suédois ont testé la semaine de 30 heures: bilan

05/01/17 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Belga

Dans la ville suédoise de Göteborg, une expérience de réduction du temps de travail au sein d'établissements publics de la ville s'est terminée avec l'année nouvelle. Les travailleurs qui ont participé au projet pilote sont enthousiastes. Les réactions politiques, elles, sont partagées.

Des travailleurs suédois ont testé la semaine de 30 heures: bilan

Image d'illustration. © DR

"Pour moi, c'était très positif. J'avais plus de temps pour ma vie privée et je pense qu'on est plus productif lorsqu'on doit prester moins d'heures", a déclaré Eva Emanuelsson, l'une des participantes, à la télévision suédoise SVT. "Maintenant, c'est comme si on nous avait repris un cadeau."

Depuis février 2015, les employés de la maison de repos Svartedalen avaient pu réduire leur journée de travail de huit à six heures tout en gardant le même salaire. Le projet pilote était voué à s'arrêter fin 2016.

L'idée avait été lancée en 2014 par la majorité socialiste-écologiste à Göteborg. Daniel Bernmar, du parti de gauche Vänsterpartiet, se montre satisfait dans les colonnes du journal Expressen: "L'expérience a coûté 12 millions de couronnes (1,2 millions d'euros), mais environ la moitié peut être récupérée via une baisse de dépenses en allocations de chômage (17 personnes supplémentaires ont été engagées, ndlr)." L'homme politique continue à espérer que la semaine des 30 heures pourra être généralisée à plus long terme.

Le parti conservateur Nya Moderaterna n'est pas du même avis. "Je suis très critique. Depuis le début, c'est un projet socialiste et populiste", selon Maria Rydén. Pour elle, la journée de six heures n'est pas viable économiquement et n'a pas non plus les effets positifs escomptés.

TrendsInformation Services

Nos partenaires