Des "Sentinelles" pour prévenir le burn-out des indépendants

17/02/14 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Trends-Tendances

Une trentaine de membres du personnel de l'UCM Province de Liège entament cette semaine la formation "Sentinelles" dispensée par les autorités provinciales. Objectif: mieux comprendre et aider les indépendants qui seraient confrontés à des situations critiques.

Des "Sentinelles" pour prévenir le burn-out des indépendants

Il n'existe pas de statistique officielle quant au taux de burn-out ou de suicides parmi les indépendants. Mais l'UCM Province de Liège en est persuadée, cette partie de la population, souvent isolée face aux problèmes, est particulièrement exposée. C'est donc pour mieux venir en aide à ses affiliés que l'Union des classes moyennes a décidé de rejoindre le projet "Sentinelles", porté par la province de Liège, qui consiste à former des personnes à déceler d'éventuels signes de détresse chez leurs interlocuteurs, pour ensuite les orienter vers un organisme d'aide adapté.

Une trentaine d'employés volontaires de l'UCM participent cette semaine à une première réunion, qui sera suivie de 7 à 9 heures de formation au cours desquelles il leur sera appris à poser les bonnes questions, déceler les mots qui sont signes de détresse, apprendre à canaliser la violence, etc.

"Nous avons déjà connu des situations de violence, car notre personnel ne pouvait pas accéder à une demande, comme abandonner une dette", détaille Valérie Saretto, secrétaire générale de l'UCM. "Nos employés sont parfois eux aussi confrontés au burn-out, précisément parce qu'ils n'étaient pas équipés jusqu'à présent des outils adaptés pour bien écouter".

L'objectif de l'UCM et de la province est d'ensuite sensibiliser les professionnels qui sont en contact avec les indépendants, comme les avocats, les comptables ou les réviseurs d'entreprises, afin que certains d'entre eux deviennent aussi sentinelles.

Nos partenaires