Déficit : sanctions étendues contre les pays trop laxistes

13/07/10 à 09:18 - Mise à jour à 09:18

Source: Trends-Tendances

Les ministres des Finances européens, réunis lundi à Bruxelles, ont repris à leur compte une récente proposition de la Commission européenne, visant de nouvelles sanctions financières envers les pays trop laxistes sur le plan budgétaire. Notamment la suspension de subventions dans le secteur agricole.

Déficit : sanctions étendues contre les pays trop laxistes

© EPA

Les ministres européens des Finances se sont accordés, hier lundi, pour imposer un nouveau type de sanctions financières contre les pays trop laxistes sur le plan budgétaire, incluant la suspension de subventions européennes, a indiqué Herman Van Rompuy, président de l'UE.

"Les grands paramètres d'une réforme du système de sanction ont été discutés : le champ des sanctions financières et non financières devra être élargi, y compris au budget communautaire", a-t-il souligné dans un communiqué, à l'issue d'une réunion d'un groupe de travail, chargé de réfléchir au renforcement de la surveillance budgétaire, qu'il préside.

Ce groupe, qui s'est déjà réuni plusieurs fois, rassemble les ministres des Finances de l'UE. A l'issue de sa précédente réunion, le 7 juin, les ministres européens des Finances s'étaient mis d'accord sur le principe de nouvelles sanctions contre les pays trop endettés, afin de renforcer le Pacte de stabilité, qui limite en principe le niveau des déficits publics annuels des pays de l'UE à 3 % du PIB. Ces sanctions n'avaient cependant pas encore été définies.

Lundi, les grands argentiers ont repris à leur compte une récente proposition de la Commission européenne, qui avait avancé fin juin de nouvelles sanctions financières incluant la suspension de subventions dans le secteur agricole, de la pêche et des aides aux régions défavorisées.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires