Déficit réduit grâce à la croissance : gare à l'euphorie !

14/09/10 à 09:07 - Mise à jour à 09:07

Source: Trends-Tendances

Grâce à la vitalité de l'économie belge, l'effort d'assainissement pour atteindre l'équilibre budgétaire à l'horizon 2015 serait réduit de 25 milliards à 22 milliards d'euros. "Aucune raison de céder l'euphorie", prévient cependant le Premier ministre.

Déficit réduit grâce à la croissance : gare à l'euphorie !

© Bloomberg

Le déficit de l'Etat sera limité à 4,5 % cette année, soit 0,3 point de mieux que prévu, grâce à la révision des perspectives de croissance économique, rapportent mardi L'Echo et De Tijd. Le Bureau du plan vient en effet de confirmer que la croissance atteindra 1,8 % en 2010, alors qu'il ne tablait jusqu'ici que sur 1,4 %.

Dans son programme de stabilité transmis à la Commission européenne, le gouvernement misait sur un déficit de 4,8 % cette année. Or, la vitalité de l'économie européenne et belge réduira l'effort d'ajustement budgétaire à fournir de plusieurs milliards d'euros : le déficit des finances publiques a été ramené de 20 milliards à 15,7 milliards. L'effort d'assainissement pour atteindre l'équilibre à l'horizon 2015 serait quant à lui réduit de 25 milliards à 22 milliards d'euros.

Pour le Premier ministre (démissionnaire), Yves Leterme, il n'y a toutefois "aucune raison de céder à l'euphorie". Même son de coche du côté du ministre sortant du Budget, Guy Vanhengel, interrogé mardi sur Bel RTL : "22 milliards ou 25 milliards, c'est un montant énorme. C'est quelque chose qui devra occuper le monde politique de façon drastique."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires