Déclaration fiscale : ce qui vous attend cette année

17/04/12 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Trends-Tendances

La saison de l'IPP est ouverte. Les contribuables adeptes du papier auront jusqu'au 28 juin pour l'introduire. Les fans de Tax-on-web pourront, eux, la compléter jusqu'au 17 juillet.

Déclaration fiscale : ce qui vous attend cette année

© Image Globe/Stringer

Steven Vanackere, ministre (CD&V) des Finances, a donné mardi le coup d'envoi officiel de la période de déclaration à l'impôt des personnes physiques (IPP), rendez-vous annuel des contribuables. Près de 6 millions de déclarations de revenus pour l'année 2011 sont ainsi attendues d'ici l'été.

1. Date d'introduction. Les contribuables optant pour la version papier auront jusqu'au 28 juin au plus tard pour l'introduire. Ceux qui utiliseront le portail Internet Tax-on-web pourront, eux, la compléter jusqu'au 17 juillet.

"Tax-on-web est activé depuis aujourd'hui et il fonctionne ! Je le sais, car je l'ai moi-même utilisé", a confié mardi Carlos Six, administrateur général de la Fiscalité, lors d'une conférence de presse avec le ministre.

2. Nouveautés. Plusieurs nouveautés sont à signaler par rapport à l'année passée. Quatre nouvelles rubriques ont ainsi vu le jour, notamment pour déclarer le cas échéant les primes reçues du Fonds d'impulsion, les bonus à l'emploi, les dépenses en vue d'économiser l'énergie (encore d'application en 2011), et autres actions de fonds de développement agréés.

3. Déclarations simplifiées. Pour cet exercice 2012, l'administration des Finances entend également doubler (à 1,4 million) le nombre de déclarations simplifiées adressées à certaines catégories de contribuables. Les premières d'entre elles arriveront dans les boîtes aux lettres ce 25 avril.

4. Tax-on-web, papier, Zoomit. Comme l'an dernier, un peu plus de 3 millions de déclarations devraient être introduites via la plateforme Tax-on-web, dont le nombre d'utilisateurs semble toutefois se tasser, a reconnu mardi Steven Vanackere. Même si Tax-on-web est plus rapide, plus simple pour l'administration et moins coûteux en papier, remplir sa déclaration à la main reste toujours possible, et le restera à l'avenir : "On continuera de respecter la volonté de chacun des contribuables", a assuré le ministre.

L'année dernière, un peu plus de 2 millions de déclarations papier ont ainsi encore été adressées, contre 3 millions en 2010, selon des chiffres livrés mardi par l'administration fiscale. Outre Tax-on-web, celle-ci encourage aussi les contribuables à utiliser le système Zoomit, lequel permet de recevoir son avertissement-extrait de rôle directement via PC banking.

5. Problèmes. Le contribuable peut adresser ses questions au centre d'appel (0257/257.257) ou sur le site du ministère des Finances. Les utilisateurs y trouveront également un service d'aide en ligne ainsi que des calculateurs et simulateurs fiscaux.

6. Sanctions. "On ne rendra pas la déclaration d'impôt plus agréable mais on peut la rendre plus facile !", a glissé Hans D'Hondt, président du comité de direction de l'administration des Finances. Cela n'évitera toutefois pas des sanctions envers les retardataires ou les réfractaires. Ceux-ci recevront de l'administration un rappel à introduire leur déclaration au plus vite. Outre l'impôt dû, ceux-ci s'exposent à des amendes administratives allant de 50 à 1.250 euros et/ou un accroissement d'impôt de 10 % à 200 %.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires