De nouveaux lauriers pour Roland Gillet

17/12/13 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Trends-Tendances

Après avoir été sacré Wallon de l'année, le voici élu "meilleur économiste communicant" par la presse économique francophone.

De nouveaux lauriers pour Roland Gillet

C'est un visage bien connu des lecteurs de Trends-Tendances qui vient de se voir remettre ce mardi soir, au Théâtre du Vaudeville à Bruxelles, le trophée de meilleur communicateur dans la catégorie des économistes belges.

Professeur de finance à la Sorbonne et à l'ULB (Solvay), ainsi qu'expert au sein de différents groupes de réflexion internationaux, Roland Gillet est régulièrement sollicité dans nos colonnes pour donner son avis sur des thèmes d'actualité économique et financière. Neuvième en 2011 et deuxième 2012, l'Ardennais décroche cette année la première place du classement établi pour la troisième fois par le magazine Lobby et l'agence de conseil en communication Interel, en collaboration avec les journalistes économiques francophones, et suivant divers critères tels que la compétence, la réactivité ou le talent médiatique.

A 51 ans, Roland Gillet succède ainsi au palmarès du prix à Etienne de Callataÿ (2011) et à Paul De Grauwe (2012). 2013 est d'ailleurs une année faste pour le citoyen de La Roche-en-Ardenne, récemment élu Wallon de l'année par l'Institut Jules Destrée.

Humble et modeste Natif de Vielsalm, Roland Gillet a entamé son parcours à l'université de Liège, dont il sort diplômé en sciences économiques en 1985. Il accomplit ensuite son doctorat à l'Université Catholique de Louvain et à Harvard sous la direction de ses mentors, Alexis Jacquemin (Prix Franqui 1983) et Franco Modigliani (Prix Nobel d'Economie 1985). En 1999, il se classe premier du concours national français d'agrégation de l'enseignement supérieur universitaire en sciences de gestion. Il est, depuis 2002, professeur de finance à la Sorbonne (Paris 1). Il est également professeur à la Solvay Brussels School (ULB) depuis plusieurs années.

Participant à des recherches dans différentes universités à travers le monde dont Harvard et le MIT, il fait aussi partie des experts internationaux qui sont consultés par les pays fragilisés de la zone euro. Ses matières de prédilection sont l'évaluation des actifs réels et financiers ainsi que les politiques financières et fiscales influençant les acteurs économiques. Mais derrière l'économiste de haut vol dont on s'arrache l'expertise aux quatre coins du monde, se cache surtout un homme discret qui a su rester fidèle à ses valeurs et ses racines.

Sébastien Buron

Nos partenaires