De l'électricité en guise de cadeau de Noël

06/12/13 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Trends-Tendances

L'île grecque de Zanthe (ouest) et la ville de Tripoli (sud) ont proposé de régler les factures d'électricité impayées de leurs administrés privés de courant afin de permettre le rétablissement de l'électricité pour les fêtes de fin d'année, a-t-on appris jeudi auprès des deux municipalités.

De l'électricité en guise de cadeau de Noël

© Thinkstock

"C'est un devoir de solidarité, nous ne pouvons pas rester indifférents", a déclaré le maire de Zanthe, en mer ionienne, Stelios Bozikis, qui estime à "50 ou 60" le nombre de foyers concernés sur l'île. Il dit avoir pris cette décision après le décès, ce week-end à Salonique (nord), d'une adolescente de 13 ans, tuée par les émanations toxiques d'un brasero servant de chauffage au domicile privé d'électricité où elle vivait avec sa mère.

La ville de Tripoli, dans le Péloponnèse, a annoncé une décision similaire en faveur des ménages privés de courant.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une famille de quatre personnes de la banlieue de Salonique a échappé à l'incendie qui a ravagé la maison où elle vivait sans électricité depuis deux ans, ont rapporté jeudi les médias grecs. Des bougies ou un brasero de fortune pourraient être à l'origine du sinistre.

Le maire d'Evosmos, où est survenu l'incendie, a estimé à environ 700, sur 100.000 habitants, le nombre de familles affectées par des coupures de courant en raison d'impayés.

En septembre, le quotidien grec Eleftherotypia, citant l'autorité de régulation de l'énergie, avait indiqué que le nombre de coupures de courant avait plus que doublé entre 2008 et 2012 en Grèce du fait de la crise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires