De Donald Trump au PTB, "la foule sentimentale des mécontents"

20/11/16 à 10:00 - Mise à jour à 21/11/16 à 13:30

Source: Trends-Tendances

Le terreau existe pour faire émerger en Europe et en Belgique des ovnis politiques de l'acabit de Donald Trump. Mais il existe aussi des freins comme la puissance des partis et la solidité de l'encadrement social.

Jamais avare d'un coup de griffe, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) a osé le rapprochement entre l'élection de Donald Trump et la résistance wallonne au traité de libre-échange avec le Canada. Inconvenant ? Non, pertinent. On ne vous parle pas ici des idéologies et personnalités respectives du nouveau président américain et de Paul Magnette - clairement, tout les oppose - mais bien de la mobilisation citoyenne derrière eux. Elle atteste d'une envie de tenter d'entraver la marche d'un monde perçu comme un rouleau compresseur, qui laisse de trop nombreux êtres humains sur le carreau. Cette envie porte aussi les succès de Marine Le Pen en France, de Beppe Grillo en Italie, du parti Pirate en Islande ou de Raoul Hedebouw chez nous, pour citer des positionnements politiques très divers.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires