Contrôle aérien : grève européenne à effets variables

12/06/13 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Trends-Tendances

Les aiguilleurs du ciels européens mènent une grève pour s'opposer à la volonté de la Commission européenne de faire encore baisser le coût du contrôle aérien. La grève est peu perçue dans le ciel belge, mais durera plus longtemps en France, où Brussels Airlines a annulé 14 vols.

Contrôle aérien : grève européenne à effets variables

© Reuters

"Il n'y a pas d'effet notables" relève Jean-Claude Tintin, administrateur délégué de Belgocontrol, l'organisme chargé du contrôle aérien du Royaume. Les aiguilleurs du ciel belges pratiquent une grève du zèle. Ils suivent une initiatives des syndicats des différents contrôles nationaux qui redoutent la pression de la Commission européenne sur le coût des services de ces organismes pour la période 2015-2019, sous la forme d'un document appelé plan de performance. Il doit être annoncé ces prochains jours.

Brussels Airlines confirme que la grève du zèle belge n'a pas d'impact sur ces opérations. Il n'en va pas de même pour les trajets qui passent sur et vers la France, où la compagnie a annulé 14 vols ce mercredi. Les aiguilleurs du ciels y avait annoncé une grève pendant trois jours, depuis hier mardi, mais ont annoncé que le mouvements sera suspendu demain. Ryanair, de son côté, a annulé 5 vols ce mercredi.

Vers une nouvelle baisse des tarifs ? Les compagnies aériennes se plaignent des tarifs supérieurs pratiqués par les contrôles nationaux par rapport aux prix en vigueur aux Etats-Unis. La Commission avait demandé une baisse des tarifs de 10,1% sur la période 2012-2014. "Nous allons, je pense, parvenir à ce résultat" indique Jean-Claude Tintin. "Le gouvernement nous l'a demandé." Les grands Etats comme la France ou l'Allemagne se sont montrés moins pressants vis-à-vis de leurs agences.

La Commission doit annoncer un nouveau round de réduction de coûts pour la période 2015-2019. Belgocontrol redoute également ce nouveau plan. "Nous attendons de voir les chiffres demandés. Il y aura sans doute encore des discussions" continue Jean-Claude Tintin. Nous sommes parvenus à dégager des économies pour se conformer aux exigences européennes pour 2012-2019, mais il sera difficile, dans les conditions actuelles, d'aller beaucoup plus loin." L'effectif a été réduit de 51 personnes en 2012, soit 5,5% de l'effectif. Les coûts évoluent moins l'inflation.

Compenser des pertes Belgocontrol a néanmoins annoncé une perte de 14,8 millions d'euros pour 2012. Jean-Claude Tintin l'attribue surtout à des charges trop ou pas facturées pour les aéroports régionaux et celui de Bruxelles, en fonction de contraintes imposées par les pouvoirs publics. Il en va de même pour les vols spéciaux (gouvernementaux, humanitaires), où Belgocontrol ne reçoit aucun paiement pour son travail. Ces charges "injustifiées" s'élèveraient à 28 millions d'euros.

Le dossier devra être examiné par le comité de direction et le conseil d'administration, une fois que le gouvernement aura procédé au renouvellement des mandats. Peut-être cet été...

Robert van Apeldoorn

Pour en savoir plus

La listes des vols annulés par Brussels Airlines et par Ryanair.

Quelles sont les perturbations chez Air France?

Nos partenaires