Conseil fiscal : n'hésitez pas à vous faire aider ! (3/5)

25/05/12 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Trends-Tendances

Bien compléter sa déclaration exige du temps. La matière ne vous intéresse pas ? Vous n'avez pas le temps ? Confiez ce soin à un tiers... ou utilisez les outils disponibles.

Conseil fiscal : n'hésitez pas à vous faire aider ! (3/5)

© Image Globe

Bien compléter sa déclaration exige du temps. La matière ne vous intéresse pas ? Vous n'avez pas le temps ? Confiez ce soin à un tiers ou utilisez les outils disponibles. Un comptable ou un fiscaliste pourra faire le travail pour vous, pour autant que vous le mandatiez à cet effet. Il suffit généralement de lui remettre l'ensemble des pièces (comptabilité, attestations...) nécessaires. Attention : signalez-lui tout changement de votre situation fiscale, qu'il affecte votre famille (par exemple, un enfant qui commence à travailler) ou votre activité professionnelle (un nouvel investissement...).

Vous n'avez pas de comptable ? Adressez-vous au fisc, à votre banquier ou à votre agent d'assurances. L'Administration organise un service téléphonique : le numéro 0257/257 57 vous mettra en communication avec le Contact Center du Service public fédéral Finances, qui répondra à vos questions simples concernant votre déclaration tous les jours de la semaine, de 8 à 17 h. Le bureau des recettes local vous accueille quant à lui de 9 à 12 h (rien ne vous empêche naturellement de vous adresser au bureau de votre choix). Vous trouverez les coordonnées du bureau dont vous ressortissez sur l'original de la déclaration. Pendant la période critique, certains bureaux sont aussi ouverts l'après-midi.

Nombreux sont par ailleurs les contribuables qui s'adressent à leur banquier, agent d'assurances ou courtier en assurances. Sachez toutefois que bien des banques et compagnies d'assurances limitent ce service depuis quelques années. Dans les grandes banques, on se contentera de calculer l'impôt à partir de la déclaration déjà complétée : vous restez donc responsable des chiffres consignés. Le banquier dispose toutefois du logiciel de calcul, de sorte qu'il pourra vous dire à quel supplément ou remboursement vous pouvez vous attendre. Les petites agences de banque indépendantes et les courtiers en assurances vous aideront sans doute plus volontiers à remplir et calculer votre déclaration, parfois moyennant une petite rétribution (par exemple, 25 euros). Ces personnes utilisent elles aussi un logiciel adéquat ; généralement, elles ont même suivi une formation dans ce domaine.

Johan Steenackers, MoneyTalk

En savoir plus sur:

Nos partenaires