Commerce: une délégation américaine bientôt en Chine

25/04/18 à 08:02 - Mise à jour à 08:01

Source: Belga

Le président américain Donald Trump a confirmé mardi qu'il envoyait une délégation ministérielle, conduite par le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, en Chine dans les prochains jours pour "parvenir à un accord" sur le commerce.

Commerce: une délégation américaine bientôt en Chine

Donald Trump et Steven Mnuchin © AFP/Mandel Ngan

"Je pense que nous avons une très bonne chance de trouver un accord", a affirmé M. Trump à la Maison Blanche où il recevait le président français Emmanuel Macron.

Le président chinois Xi Jinping, que Donald Trump qualifie comme étant "un de ses amis", a affirmé "il y a quatre jours que la Chine allait s'ouvrir", a rapporté le président américain.

"Pour l'instant, elle n'est pas ouverte. Ils font du commerce avec nous, mais on n'en fait pas avec eux", a-t-il déploré. L'administration Trump a notamment imposé des tarifs douaniers supplémentaires sur les importations d'acier et d'aluminium venant de Chine, entre autres.

Mécontent de l'ampleur du déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine et des pratiques commerciales chinoises qu'il qualifie de "déloyales", M. Trump a aussi menacé de taxer quelque 50 milliards de dollars de produits chinois importés.

"C'est pourquoi une délégation va aller" en Chine, "à la demande de la Chine", "dans les jours qui viennent", a-t-il ajouté indiquant qu'elle serait menée par le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant au commerce (USTR), Robert Lighthizer.

Ce serait le premier voyage du secrétaire au Trésor en Chine, alors que ses trois prédécesseurs s'étaient tous rendus à Pékin dès les premiers mois ayant suivi leur nomination.

Selon le Wall Street Journal, la délégation, qui voyagera le 3 ou 4 mai, comprendra aussi le conseiller de la Maison blanche sur le commerce, Peter Navarro, réputé pour son intransigeance vis-à-vis de la politique commerciale chinoise.

Elle devrait aussi compter le nouveau directeur du National Economic Council (NEC), Larry Kudlow, un libre-échangiste convaincu ne croyant guère aux tarifs douaniers.

Alors que M. Mnuchin avait déjà suggéré samedi qu'il allait se rendre en Chine, Pékin avait fait savoir dimanche qu'une telle visite était accueillie "favorablement".

"La Chine a bien reçu l'information selon laquelle la partie américaine souhaite se rendre à Pékin pour mener des consultations sur les questions économiques et commerciales. La Chine accueille cela favorablement", avait réagi dimanche le ministère chinois du Commerce dans un court communiqué.

Nos partenaires