Lire la chronique de Thierry Afschrift
Lire la chronique de Thierry Afschrift
Professeur ordinaire à l'Université libre de Bruxelles.
Opinion

20/05/18 à 09:00 - Mise à jour à 09:12
Du Trends-Tendances du 26/04/18

"Comment les autorités cassent l'activité"

Chacun connaît les plateformes du type Airbnb. Celles-ci ne louent elles-mêmes aucun bien immobilier et leur seul apport réel est de mettre aisément, en quelques clics, en contact, des propriétaires particuliers ou non avec des personnes souhaitant bénéficier d'une location à court terme.

Il ne s'agit que d'un type perfectionné d'intermédiation, mais le succès rencontré par la formule démontre qu'elle suffit à transformer les habitudes des gens. Elle permet aux propriétaires de trouver des locataires qu'ils ne rencontreraient jamais, et elle donne accès à des maisons et des appartements meublés à des touristes, ou autres visiteurs, qui ne souhaitent pas recourir à l'hôtel ou ne peuvent se permettre le coût de celui-ci. Un peu comme les compagnies aériennes low cost, ces plateformes qui, elles, ne font que mettre les parties en contact, favorisent le tourisme, bien davantage que tous les services publics destinés à atteindre cet objectif, en créant des bureaux, en donnant des subsides ou en recourant à d'autres méthodes coûteuses pour les deniers publics.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires