Chômage: la Flandre fait toujours mieux que la moyenne européenne

27/04/17 à 12:17 - Mise à jour à 12:16

Source: Belga

Le taux de chômage a baissé dans la majorité des régions de l'Union européenne en 2016, rapporte jeudi l'Office statistique européen Eurostat. Les disparités restent cependant très importantes puisque le taux d'inemploi varie de 2,1% à 31,3% d'une région à l'autre. C'est également le cas en Belgique.

Chômage: la Flandre fait toujours mieux que la moyenne européenne

© DenisIsmagilov/istockphoto

Les taux de chômage les plus faibles ont été relevés en Allemagne dans les régions de Basse-Bavière (2,1%), Haute-Bavière (2,4%) et Moyenne-Franconie (2,4%; également en Bavière), ainsi que dans la région tchèque de Prague (2,2%). Les régions les plus affectées par le chômage se situent quant à elles majoritairement au sud de l'Europe, où l'on enregistre notamment 31,3% et 29,8% dans les régions grecques de Macédoine-occidentale et Grèce-occidentale mais aussi 30,8% et 28,9% dans les régions espagnoles de Mellila et d'Andalousie. La fracture Nord-Sud se fait également sentir en Belgique.

Globalement, le taux de chômage dans le pays (7,8%, pour 8,5% un an plus tôt) est moindre que la moyenne européenne (8,6%). Mais c'est à nouveau la Flandre qui donne à la Belgique son statut de "bon élève" avec un taux de 4,8% en 2016. Les provinces de Flandre occidentale (3,7%) et orientale (4,2%) font d'ailleurs partie des régions les moins affectées du continent. A l'exception des provinces de Luxembourg (7,8%) et du Brabant wallon (7,9%), toutes les provinces wallonnes affichent un taux d'inemploi supérieur à la moyenne de l'Union européenne.

Bruxelles plombe quant à elle encore un peu plus le résultat du Royaume avec un taux de chômage de 16,8%. Alors qu'en Europe la proportion du chômage de longue durée, qui correspond au pourcentage des chômeurs étant sans emploi depuis 12 mois ou plus, a baissé de 1,7% pour s'établir à 46,6%; elle est restée relativement stable en Belgique, passant de 51,7% à 51,6%. Si la Flandre enregistre un meilleur résultat (41,3%) que les autres régions du pays (55,7% en Wallonie et 60,7% à Bruxelles), elle est cependant la seule à avoir connu une hausse du nombre de chômeurs de longue durée, les deux autres régions enregistrant des diminutions.

A l'exception de la Flandre occidentale, toutes les provinces du nord du pays ont enregistré une augmentation, tandis que toutes les provinces wallonnes - à l'exception de celle du Hainaut - ont connu une baisse du chômage de longue durée. Enfin, le taux de chômage chez les jeunes (15-24 ans) est toujours plus élevé en Belgique (20,1%) que la moyenne européenne, bien qu'il ait connu une baisse de 2% entre 2015 et 2016. Le nord du pays se situe une nouvelle fois sous la moyenne de l'Union (14,1%) alors que Bruxelles (35,9%) et la Wallonie (27,9%) se trouvent largement au-dessus. Cette dernière a cependant enregistré une forte baisse de 4,3% de son chômage des jeunes.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires