Chine et Corée du Nord : une affaire qui roule...

23/03/11 à 10:30 - Mise à jour à 10:30

Source: Trends-Tendances

Pékin est le seul allié de poids de Pyongyang et son aide est une véritable bouée de sauvetage pour ce pays à l'économie en lambeaux.

Chine et Corée du Nord : une affaire qui roule...

© Reuters

Les échanges commerciaux de la Corée du Nord avec la Chine, son seul allié de poids, ont augmenté de près d'un tiers en 2010, sur fond de net refroidissement des relations avec la Corée du Sud, a indiqué vendredi une agence gouvernementale à Séoul.

Le montant des échanges commerciaux entre Pyongyang et Pékin s'est élevé à 3,47 milliards de dollars (2,45 milliards d'euros) en 2010, soit une hausse de 32 % par rapport à 2009, selon l'Association coréenne du commerce international (KITA). Les échanges entre les deux Corées n'ont progressé que de 14 %, à 1,91 milliards de dollars.

"Le commerce entre la Corée du Nord et la Chine n'a cessé de croître alors que les relations entre les deux Corées sont restées très tendues", a déclaré Shim Nam-seop, un des responsables de KITA. "Si ces tensions ne s'apaisent pas dans la péninsule coréenne, la différence ne fera que s'accroître", a-t-il ajouté dans un communiqué.

En 2007, Pyongyang faisait quasiment autant de commerce avec la Chine qu'avec son voisin du Sud, mais la part de Séoul a commencé à baisser en 2008. L'élection en 2008 d'un nouveau président sud-coréen, Lee Lyung-Bak, partisan d'une ligne dure envers Pyongyang, a été suivie d'un très net refroidissement des relations entre les deux Corées.

Pékin est le seul allié de poids de Pyongyang et son aide est une véritable bouée de sauvetage pour ce pays à l'économie en lambeaux.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires