Chemin difficile de la Lettonie vers l'euro

27/12/13 à 14:52 - Mise à jour à 14:52

Source: Trends-Tendances

Pays européen le plus lourdement frappé par la récession dans les années 2008-2009, la Lettonie a réussi, à coup de mesures draconiennes, à sortir son économie de la crise pour devenir le 18e membre de la zone euro au 1er janvier.

Chemin difficile de la Lettonie vers l'euro

© Thinkstock

Le pays avait espéré adhérer à l'euro dès 2008, mais il a eu son rêve brisé par une inflation trop élevée, puis par la crise mondiale. Après avoir enregistré une croissance vertigineuse à deux chiffres à la suite de son adhésion à l'Union européenne en 2004, cette ancienne République soviétique a sombré dans la crise en 2008. Le crédit facile et la hausse rapide des salaires ont provoqué une surchauffe de l'économie, entraînant la chute du produit intérieur brut de 25% en 2008-2009.

Fin 2008, Riga a fait appel au FMI qui, avec l'UE, a mis en place un plan de sauvetage de 7,5 milliards d'euros. Pour pouvoir bénéficier de ce prêt, le gouvernement de Valdis Dombrovskis avait dû introduire des mesures d'austérité draconiennes. Depuis, ce pays balte de 2 millions d'habitants est citée par des organisations telles que le FMI comme exemple d'une politique d'austérité réussie. Après une croissance zéro en 2010, la Lettonie caracole en tête du bloc des 28, avec une hausse de son PIB de 5% en 2011 et autant en 2012.

Il devrait continuer en 2013 avec une croissance de plus de 4%. Le pays a réussi à rembourser, avec deux ans d'avance sur le calendrier prévu en décembre 2012, sa dette au FMI et à l'UE. Pour le chef de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, le chemin parcouru par la Lettonie est exemplaire. "La Lettonie au cours de cette période précédant son entrée dans la zone euro a été un modèle de politique budgétaire", a-t-il commenté pour l'AFP à l'occasion d'une conférence sur l'euro à Riga en septembre. "Les déséquilibres étaient vraiment importants il n'y a pas si longtemps et malgré cela, la Lettonie a été capable de les corriger relativement rapidement. C'est vraiment un exemple pour tous les utilisateurs de l'euro", a-t-il ajouté.

Malgré ses difficultés, la Lettonie a maintenu durant la crise un taux de change fixe, instauré en 2005, entre l'euro et sa monnaie, le lats. Parmi les problèmes à résoudre, restent la réduction du déficit public, la baisse du chômage et l'amélioration de la compétitivité. Le pays respecte néanmoins tous les critères de Maastricht.

L'inflation moyenne devrait se chiffrer cette année à 0,4%, le déficit des finances publiques à 1,5% et la dette publique à 42% du PIB.

En savoir plus sur:

Nos partenaires