Chaises musicales à la Banque nationale

29/01/15 à 10:42 - Mise à jour à 13:41

Le libéral Pierre Wunsch remplacera le socialiste Mathias Dewatripont comme vice-gouverneur de la Banque nationale.

Chaises musicales à la Banque nationale

Mathias Dewatripont et Luc Coene © Belga

Que serait la Banque nationale sans ses incessants petits jeux politiques internes ? Le dernier en date concerne le titre de vice-gouverneur. Il avait été attribué en juin dernier au socialiste Mathias Dewatripont, par ailleurs professeur d'économie à l'ULB et lauréat du prix Francqui. Mais depuis lors, le paysage politique fédéral a bien changé: le PS a été renvoyé dans l'opposition et le MR est désormais l'unique parti francophone. Il n'en fallait pas plus pour que les libéraux exigent et obtiennent le poste de n°2 de la banque au détriment du PS, a appris Trends-Tendances à bonnes sources.

Selon nos informations (que le gouvernement ne veut ni confirmer ni démentir), le conseil des ministres restreint vient en effet de décider de promouvoir Pierre Wunsch, 47 ans et ancien chef de cabinet de Didier Reynders, au poste de vice-gouverneur. Il était jusqu'à présent directeur en charge des statistiques et du contrôle prudentiel des entreprises d'assurance. Auparavant, il avait travaillé pour Tractebel et Electrabel, ainsi que dans plusieurs cabinets ministériels MR. Pierre Wunsch était l'un des principaux collaborateurs de Didier Reynders lors des opérations de sauvetage des banques en 2008. Il a été régent puis représentant du ministre des Finances à la BNB, avant d'y être désigné directeur en 2011. Clin d'oeil de l'histoire: Pierre Wunsch et Mathias Dewatripont ont été nommés au comité de direction de la Banque nationale par le même arrêté-royal.

Pour procéder à ce rééquilibrage politique au sein de l'institution, le MR saisit l'opportunité du remplacement du gouverneur Luc Coene (Open VLD), qui atteindra la limite d'âge de 67 ans le 10 mars, par Jan Smets (CD&V). A ce moment-là, Mathias Dewatripont, 55 ans, redeviendra donc " simple " directeur à la BNB. Il est membre du comité de direction depuis 2011. Son mandat court jusqu'en 2017.

La rétrogradation d'un vice-gouverneur n'est pas fréquente. Mais ça existe. En 2003, Luc Coene (Open VLD), qui achevait son mandat de chef de cabinet du Premier ministre Guy Verhofstadt, avait repris le titre alors dévolu à Marcia De Wachter (CD&V). Cette dernière est toujours directrice à la BNB. Le titre de vice-gouverneur est attribué par arrêté-royal, sans mention d'une quelconque durée et peut donc être retiré à tout moment par le gouvernement. Les fonctions de directeur et de gouverneur sont, elles, liées à un mandat de respectivement six et cinq ans.

Rendez-vous en 2017...

Avec le départ de Luc Coene, un nouveau directeur étiqueté Open VLD sera intégré au comité de direction de la BNB. En décembre, le gouvernement avait déjà nommé un nouveau directeur à la Banque nationale : le NV-A Tom Dechraene a succédé à Norbert De Batselier (sp.a), atteint par la limite d'âge.

Mais n'allez pas croire que le gouvernement Michel est désormais débarrassé du dossier des nominations à la BNB. En 2017, les mandats de trois des quatre directeurs francophones arriveront à échéance : Mathias Dewatripont (PS), Jean Hilgers (cdH et directeur depuis 1999) et Pierre Wunsch (MR). On verra à ce moment-là quel mode de répartition des mandats adoptera le gouvernement fédéral. Par ailleurs, le 2 janvier 2018, le futur gouverneur Jan Smets aura à son tour 67 ans et il faudra lui désigner un successeur. On n'a vraiment pas fini de s'agiter en coulisses au boulevard de Berlaimont.

En savoir plus sur:

Nos partenaires