"Ces 20 dernières années, Bruxelles a confondu liberté de commerce et laisser-aller"

20/09/17 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

Source: Belga

Les mesures mises en place par la Ville de Bruxelles pour redynamiser le quartier de l'Ilot sacré commencent à porter leurs fruits, a indiqué lundi soir l'échevine du Commerce Marion Lemesre (MR) à l'occasion de l'inauguration d'un nouvel établissement horeca, "Pistolet original".

"Ces 20 dernières années, Bruxelles a confondu liberté de commerce et laisser-aller"

Marion Lemesre © Belga

"Comment ne pas se réjouir de l'ouverture d'un nouveau commerce dans la rue des Bouchers, cette artère qui avait perdu ce sens de la convivialité bruxelloise ? Certes, il y a toujours les touristes, mais les citoyens de la capitale n'y venaient plus beaucoup. Ces vingt dernières années, la Ville a confondu liberté de commerce et laisser-aller, occasionnant l'arrivée de mafias et d'enseignes factices pour faciliter le blanchiment d'argent. La diversité de l'offre commerciale va redonner vie à ce quartier et pousser les Bruxellois à revenir dans ce coeur de ville accueillant, qui avait quelque peu sombré dans la monofonctionnalité et la banalisation de l'offre", espère Marion Lemesre.

Le plan d'actions élaboré par la Ville prévoit l'augmentation de la qualité du mix commercial, la restauration des façades, le renouvellement de l'éclairage, la réfection de la voirie, la prospection pour attirer des enseignes de qualité, des nouveaux logements et l'amélioration de la propreté. "Pour l'instant, les impétrants observent le planning annoncé", a assuré l'échevine. Les travaux de rénovation ont débuté en mars dernier et devraient se terminer en mars 2019.

Des contrôles ont été effectués dans divers domaines (terrasses envahissantes, conditions de sécurité, racolage...) et des procès-verbaux ont été dressés pour non-respect des règles, poussant quelques enseignes à abandonner leur activité, tandis que de nouveaux établissements ont ouvert leurs portes.

"Ici, l'offre était originale et l'affectation du commerce a exceptionnellement changé. L'enseigne renoue tout à fait avec la tradition du quartier, dans le respect des produits belges. Un snack, oui, mais pas de type fast food, ni industriel", note encore l'échevine libérale.

"Pistolet original" en est à son troisième point de vente dans la capitale. S'associant avec de grands chefs étoilés de la scène bruxelloise (Lionel Rigolet, Christophe Hardiquest ou encore David Martin), la propriétaire Valérie Lepla a pour objectif de faire redécouvrir ce "petit pain typiquement belge" rappelant des "souvenirs d'enfance" en mettant en avant des produits locaux et de saison.

La marque de biscuits Dandoy devrait également prochainement apparaître rue des Bouchers.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos