Bulletin encourageant pour l'économie belge

21/12/16 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Belga

Le coût salarial par unité produite a diminué au cours des deux dernières années, la Belgique est qualifiée de "strong innovator" et le solde de la balance des biens a été positif l'an dernier pour la première fois en 7 ans. Ces nouvelles positives sont extraites de la 4e édition du Tableau de bord de l'économie belge publié ce mercredi par le SPF Economie.

Bulletin encourageant pour l'économie belge

© DR

"Au total, 12 des 19 indicateurs actualisés ont évolué positivement, permettant ainsi à la Belgique de renforcer sa position concurrentielle par rapport aux pays voisins. La prochaine édition semestrielle du Tableau de bord devrait nous renseigner sur la poursuite de cette tendance positive", explique le SPF Economie.

Dans le détail, le solde de la balance des biens a nettement augmenté sous l'effet de la dynamique favorable des marchés extérieurs (+2,6 milliards d'euros en 2015 après un déficit de 4,6 milliards d'euros en 2014). En 2015, la Belgique a exporté pour 360 milliards d'euros de biens dans le monde (+1% par rapport à 2014).

Par ailleurs, le solde de financement des administrations s'est légèrement amélioré en 2015 par rapport à 2014, le déficit ayant atteint -2,5% du PIB. Et pour la première fois depuis la crise financière de 2008, la dette publique s'est légèrement contractée en 2015 pour s'établir à 105,8 % du PIB.

Quant au coût salarial par unité produite, il a baissé pour la deuxième année consécutive, de -0,2 % en 2014 et de -0,5% en 2015, "ce qui a contribué à réduire l'écart par rapport à nos trois principaux partenaires commerciaux sous l'effet conjoint d'une quasi-stagnation du coût salarial et d'une hausse de la productivité par personne occupée", a poursuivi le SPF.

En outre, malgré un recul depuis 2014, la Belgique se classe parmi les "strong innovators", dont les résultats demeurent supérieurs à la moyenne de l'Union européenne. "Les points forts de la Belgique résident dans l'excellence de son système de recherche, mesuré par le nombre de publications scientifiques, et dans la collaboration interentreprises et l'innovation au sein des PME. En revanche, la Belgique sous-performe dans les investissements publics en recherche et développement et enregistre une forte baisse de l'investissement en capital-risque (-11% à un an d'écart). De même, son activité de brevetage apparaît relativement en retrait", a encore pointé le SPF Economie.

Le taux d'emploi (67,2% en 2015), lui, est resté stable depuis 2011. Sur la période 2008-2015, la Belgique a toutefois affiché le niveau d'emploi le plus faible comparativement à celui de ses principaux partenaires et de la moyenne européenne.

Enfin, en matière de développement durable, la Belgique et ses principaux partenaires commerciaux ont vu leurs émissions de gaz à effet de serre diminuer en 2014 par rapport à l"année précédente. Sur une plus longue période (2008-2014), notre pays a enregistré le plus fort recul des émissions de gaz à effet de serre (-18%), suivi de la France (-8%), des Pays-Bas (-6%) et de l? Allemagne (-3%).

Nos partenaires