Budget US : Obama mise gros sur la recherche

15/02/11 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Trends-Tendances

De l'énergie à la médecine, Barack Obama privilégie la recherche dans son projet de budget 2012, transmis lundi au Congrès et qui gèle nombre d'autres postes pour s'attaquer à un déficit budgétaire préoccupant.

Budget US : Obama mise gros sur la recherche

© Bloomberg

La Maison-Blanche requiert 32 milliards de dollars (+ 3,5 % par rapport à 2010) - le budget 2011 est toujours en discussions - pour les Instituts nationaux de la santé (NIH), plus grande institution publique de recherche médicale au monde.

Dans leurs dernières propositions, les républicains prévoient de réduire le budget des NIH de 1 milliard de dollars pour l'exercice 2011 et celui des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de 755 millions de dollars. Pour 2012, le président américain réduit le budget des CDC de 8,8 % (570 millions de dollars) à 5,8 milliards sur 2010.

Pour la recherche fondamentale, Barack Obama requiert une hausse de 13 %, à 7,8 milliards de dollars, du budget de la Fondation nationale des sciences par rapport à 2010. Quant à l'énergie, il réaffirme sa volonté de promouvoir les énergies propres en proposant une hausse de 12 %, à 29,5 milliards de dollars, pour le budget 2012 (débutant le 1er octobre 2011) du ministère qui en est chargé.

Afin de positionner les Etats-Unis pour qu'ils puissent, à l'avenir, occuper une place dominante dans l'économie de l'énergie propre, le président propose de doper le budget de l'Office of science du ministère de l'Energie pour le porter à 5,4 milliards de dollars. La majorité républicaine de la Chambre veut réduire le budget de ce bureau de recherche de 1,1 milliard de dollars dès cette année dans le budget 2011.

Barack Obama veut notamment plus que doubler les projets de recherche et de développement en efficience énergétique et accroître de 70 % les investissements dans les énergies renouvelables. Il propose 853 millions de dollars pour le développement de l'énergie nucléaire.

Allant dans le sens des républicains, il réduit le budget de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) de 13 % (1,3 milliard), à 9 milliards, pour 2012. Les républicains veulent amputer ce budget de 1,6 milliard dès 2011.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires