Budget: la zone euro rappelle la Belgique à ses engagements

08/12/14 à 19:31 - Mise à jour à 22:08

Source: Belga

Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) ont appelé lundi la Belgique à faire le nécessaire pour respecter l'an prochain les règles budgétaires européennes. Ils n'ont toutefois pas réclamé explicitement de nouvelles mesures pour contenir le déficit public, nuance le ministre belge des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA).

Budget: la zone euro rappelle la Belgique à ses engagements

© iStock

La Commission a estimé fin novembre que sept pays de la zone euro, dont la Belgique, avaient préparé un budget 2015 qui risquait de contrevenir aux règles européennes. Pour la France, l'Italie et la Belgique, une nouvelle évaluation sera nécessaire en mars.

Les ministres des Finances des dix-huit pays de l'eurozone ont examiné lundi, lors d'une réunion à Bruxelles, les projets de budget de ces Etats. Ils partagent la crainte de la Commission que l'épure budgétaire du gouvernement Michel ne soit pas à la hauteur des engagements.

C'est surtout le niveau d'endettement belge qui inquiète les partenaires européens, car il risque d'atteindre l'an prochain les 107,3% du Produit intérieur brut (PIB), là où le pacte de stabilité impose à la dette publique de ne pas excéder 60% du PIB. En vertu de règles récentes ("six-pack"), la Belgique est censée réduire solidement ce taux d'endettement, mais la dette a au contraire continuer à grimper ces dernières années.

Les ministres admettent que les faibles taux d'inflation et de croissance peuvent compliquer le désendettement, mais ils n'en jugent pas moins que la situation belge est "préoccupante". Ils saluent néanmoins la volonté affichée par le gouvernement Michel à consacrer tout revenu imprévu à la réduction de la dette, ainsi que les recettes des privatisations envisagées.

L'Eurogroupe appuie par ailleurs l'analyse faite par la Commission, selon laquelle le budget belge pour l'an prochain ne compte de mesures structurelles qu'à hauteur de 0,4% du PIB, alors que la Belgique devrait améliorer le solde structurel de 0,6 point.

M. Van Overtveldt note à cet égard que la Commission n'a pas encore tenu compte de toutes les mesures prévues par le gouvernement.

Globalement, en dépit des avertissements lancés, le ministre se félicite des conclusions de la zone euro, en lesquelles il voit "un signal encourageant que le gouvernement a choisi le bon chemin pour renouer avec la croissance".

Le budget belge, de même que celui de l'Italie et de la France, sera réévalué en mars. "Ce délai doit être utilisé pour resserrer les boulons", a prévenu Jeroen Dijsselbloem, le ministre néerlandais qui préside l'Eurogroupe. Il se montre ferme: si les gouvernements ne parviennent pas à convaincre la Commission que les mesures annoncées sont suffisantes pour atteindre les objectifs, il leur faudra se résoudre à réaliser des économies supplémentaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires