Budget de l'UE : d'où vient l'argent... et à quoi sert-il ?

30/06/11 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Trends-Tendances

La Commission propose de modifier la composition du budget de l'UE, en introduisant notamment une taxe sur les transactions financières. En attendant l'adoption (ou le rejet) de ce projet controversé, voici d'où viennent les 141,9 milliards d'euros du budget 2011... et à quoi cette manne est utilisée.

Budget de l'UE : d'où vient l'argent... et à quoi sert-il ?

© Thinkstock

Le budget de fonctionnement de l'Union européenne s'élève en 2011 à 141,9 milliards d'euros en engagements, soit 1,13 % de la richesse du Vieux Continent. Voici, en résumé, d'où vient cet argent... et où il est ensuite dirigé.

D'où vient cet argent ?

- Droits de douane et cotisations sucre : 13 % des recettes.

- Part sur les recettes TVA des Etats membres : 11 %.

- Contributions directes des Etats membres : 75 % (chacun près de 1 % de leur PNB)

- Autres ressources : 1 % (il s'agit notamment des amendes infligées aux entreprises coupables de cartel, des taxes prélevées sur les salaires des fonctionnaires européens, de la contribution de pays tiers à certains programmes européens).

Où va cet argent ?

Le budget européen est actuellement subdivisé en cinq grandes catégories de dépenses, appelées "rubriques", parfois elles-mêmes partagées en plusieurs sous-catégories.

- Rubrique 1.a (9 %) : politique de Compétitivité (subsides pour la recherche, l'éducation, etc.).

- Rubrique 1.b (35,6 %) : politique de Cohésion, des actions visant à soutenir le développement économique des régions en retard de développement, comme le Hainaut. C'est l'un des principaux mécanismes de solidarité intra-européenne.

- Rubrique 2 (42,5 %) : essentiellement la Politique agricole commune (PAC), l'un des piliers historiques de la construction européenne, mais aussi la politique commune de pêche, le développement rural et la protection de l'environnement.

- Rubrique 3 (1,3 %) : soutient les politiques de Citoyenneté (santé publique, protection des consommateurs, jeunesse, culture) et de Libertés, Sécurité et Justice (contrôle aux frontières, asile, immigration).

- Rubrique 4 (5,7 %) : finance l'action de l'UE sur la scène internationale, essentiellement via la coopération au développement et l'aide humanitaire.

- Rubrique 5 (5,8 %) : les frais de fonctionnement, ainsi que le salaire des fonctionnaires, des institutions européennes (Commission, Parlement, Conseil, Cour de justice, Cour des comptes, etc.).

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires