Bruxelles va faire les yeux doux à Tokyo

15/05/16 à 09:39 - Mise à jour à 09:39

Source: Belga

Malmenée ces derniers mois par une actualité tragique, Bruxelles va se parer de ses plus beaux atours pour partir, de lundi à vendredi, à la conquête de Tokyo, métropole choisie cette année pour la 11e édition des Brussels Days.

Bruxelles va faire les yeux doux à Tokyo

Skyscrapers in Tokyo's Shinjuku district frame Mt. Fuji at dusk December 11, 2002. At 3,776 metres (12,388 feet), Japan's highest peak is only about 100 km (62 miles) southwest of the capital. Picture taken December 11. REUTERS/Kimimasa Mayama KM/JD - RTRFDKG © REUTERS

Organisées chaque année dans une ville différente par les opérateurs régionaux Brussels International, Brussels Invest&Export et Visit.Brussels, ces "journées bruxelloises", emmenées par le ministre-président Rudi Vervoort, visent à renforcer le positionnement de la région sur la scène internationale, à valoriser son économie et à mettre en avant ses richesses culturelles et son art de vivre.

Après Milan, Madrid, New York, Paris, Berlin, Amsterdam, Londres, Washington ou encore Pékin, c'est cette année Tokyo, la capitale japonaise, qui accueillera l'événement. Un choix qui ne doit rien au hasard, l'année 2016 marquant le 150e anniversaire des relations diplomatiques entre la Belgique et le Japon où une visite royale est par ailleurs prévue à l'automne prochain.

Le Japon est le 20e partenaire de la Belgique en matière d'exportations, et le 3e en Asie, derrière la Chine et l'Inde. Le pays - dont plus de 5.300 ressortissants résident en Belgique - est également le 10e fournisseur de produits du Royaume où quelque 300 filiales d'entreprises japonaises sont installées, représentant près de 30.000 emplois directs.

"Le rôle que joue Bruxelles, siège des institutions européennes, dans la perception de la Belgique au Japon ne peut pas être sous-estimé", rappellent les organisateurs des Brussels Days qui mettront particulièrement en avant, cette année, l'industrie créative (mode, design, cinéma, architecture, danse et musique). L'inauguration, par Rudi Vervoort, d'un tapis de fleurs, un week-end consacré à la bière belge ainsi qu'une visite de la ville de Nagoya, qui abrite une réplique de Manneken Pis et dont l'un des quartiers commerçants est jumelé avec le quartier Louise, sont en outre prévus.

Une vingtaine d'entreprises participent par ailleurs au voyage afin de promouvoir leurs produits au Japon. Une rencontre entre la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge du commerce extérieur Cécile Jodogne et des responsables d'importantes entreprises japonaises, dont Sony ou encore la compagnie aérienne ANA, est également au programme.

"Quelques mois après l'ouverture de la ligne aérienne directe entre Tokyo et Bruxelles, les Brussels Days 2016 tisseront des liens encore plus étroits entre les 2 capitales", conclut-on du côté du cabinet du ministre-président bruxellois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires