Bruxelles: le chômage diminue sous l'influence partielle des mesures d'exclusion

03/04/15 à 15:16 - Mise à jour à 15:15

Source: Belga

Le chômage s'est inscrit en baisse à Bruxelles, sur base annuelle, à la fin du mois de mars, influencé à la fois par les mesures d'exclusion des allocations d'insertion au bout de trois ans qui ont commencé à être visibles dans les chiffres et par celles qui ont été prises pour stimuler l'emploi des jeunes, ressort-il des chiffres diffusés vendredi par Actiris.

Bruxelles: le chômage diminue sous l'influence partielle des mesures d'exclusion

/ © BELGA

Concrètement, on dénombrait au 31 mars dernier 105.960 chercheurs d'emploi inoccupés (DEI), soit une diminution de 5.055 personnes par rapport à l'année précédente (-4,6%) et une baisse du taux de chômage, passé de 20,7% en mars 2014 à 20% en mars 2015.

Les chiffres diffusés vendredi par Actiris ont révélé une poursuite de la baisse du chômage des jeunes âgés de moins de 25 ans de 1.664 personnes en un an, leur taux de chômage spécifique atteignant 26,9%, contre 30,6% l'an dernier et 32,2% en 2013.

Sur base mensuelle, le nombre de jeunes chercheurs d'emploi âgés de moins de 25 ans a baissé de 12% en mars, après des diminutions de 12,1% en février et de 10,9% en janvier dernier.

Selon le président d'Actiris, Grégor Chapelle, l'évolution des chiffres de cette catégorie de demandeurs d'emplois est moins influencée que celle des autres par les mesures d'exclusion du chômage. Ce dispositif concerne les personnes qui ont au minimum dû passer un période de stage d'attente d'un an, ou perdu un emploi après un certain temps, et ont ensuite bénéficié d'allocations d'insertion durant trois ans.

Par ailleurs, Actiris a reçu 11.367 offres d'emploi en mars (2.585 reçues directement en ses bureaux, et celles reçues via le Forem et le VDAB, et via le site partenaire Jobat).

Quelque 1.480 offres d'emploi ont été satisfaites au cours du même mois (56 de plus qu'en mars 2014).

Actiris a traité 1.047 offres qui lui ont été confiées en présélection et en prérecrutement gratuit, soit une hausse de 35,3% par rapport à l'année passée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires