Brexit: "Si nous avons une facture à régler, nous nous en occuperons"

06/03/17 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Belga

Le Royaume-Uni est une "nation qui honore ses obligations", a affirmé dimanche le ministre des Finances britannique Philip Hammond, interrogé sur la facture de départ de l'Union européenne que Londres pourrait avoir à régler.

Brexit: "Si nous avons une facture à régler, nous nous en occuperons"

Philip Hammond © Reuters

"Nous sommes une nation qui honore ses obligations, et si nous avons une facture à régler, alors bien évidemment nous nous en occuperons comme il se doit", a déclaré le ministre sur la BBC.

Samedi, une commission parlementaire britannique avait conclu que le Londres pourrait légalement quitter l'UE sans régler sa facture de départ si aucun accord commercial n'était trouvé avec Bruxelles à l'issue des négociations sur le Brexit.

Selon différentes sources européennes, Bruxelles pourrait exiger jusqu'à 60 milliards d'euros. Un montant qui correspond aux engagements déjà pris par Londres en termes de contribution au budget de l'UE.

La Première ministre britannique Theresa May, qui a promis de déclencher formellement la procédure de divorce avec l'UE avant le 31 mars, a prévenu qu'elle préférait "pas d'accord" à un "mauvais accord" avec Bruxelles.

Interrogé sur le scénario d'une absence d'accord commercial entre Londres et Bruxelles, le ministre des Finances a affirmé que, dans ce cas, le Royaume-Uni se "battrait" et "ferait tout le nécessaire pour rendre l'économie britannique compétitive".

"Si quelqu'un au sein de l'UE pense que, si nous ne nouons pas d'accord avec l'UE et que nous ne travaillons plus main dans la main, la Grande-Bretagne ira se cacher comme un animal blessé, sachez que ça n'arrivera pas", a-t-il ajouté, rappelant la volonté du Royaume-Uni de "nouer de nouveaux accords commerciaux à travers le monde".

Nos partenaires