Brexit: "On ne peut échapper à un débat sans aucun tabou"

16/12/15 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Belga

Le président de l'Union européenne Donald Tusk a prévenu mardi qu'il n'y aurait "aucun tabou" dans le débat sur les réformes exigées par le Royaume-Uni pour son maintien dans l'Union.

Brexit: "On ne peut échapper à un débat sans aucun tabou"

/ © istock

"Les enjeux sont si grands qu'on ne peut échapper à un débat sérieux et sans aucun tabou", écrit M. Tusk dans une lettre d'invitation aux dirigeants européens avant le sommet européen de fin de semaine.

Le Premier ministre britannique David Cameron a fait part de ses demandes, en amont d'un référendum sur le maintien de son pays dans l'UE d'ici la fin 2017. Il exige notamment des outils pour mieux maitriser l'immigration des ressortissants européens, comme de pouvoir les priver d'allocations sociales pendant leurs quatre premières années sur le territoire.

Alors que de nombreux dirigeants européens se sont offusqués d'une demande jugée discriminatoire, le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond a suggéré lundi que Londres était prêt à un compromis.

"Nous sommes parvenus à des progrès significatifs dans les négociations. Toutefois nous sommes encore loin d'un accord sur de nombreux sujets", reconnaît de son côté M. Tusk dans la lettre rendue publique mardi.

Les discussions se tiendront pendant le dîner des chefs d'Etat et de gouvernement jeudi soir, au premier jour du sommet européen qui se tiendra jusqu'à vendredi à Bruxelles. La discussion "devra se concentrer sur les sujets les plus controversés", selon le souhait émis par Donald Tusk dans sa lettre.

Le président de l'UE table sur un accord avec le Royaume-Uni d'ici février pour éviter un "Brexit", à savoir la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

En savoir plus sur:

Nos partenaires