Brexit et Irlande: Londres "conscient que l'heure tourne"

25/05/18 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Londres a "tout à fait conscience que l'heure tourne", a affirmé vendredi le ministre britannique des Finances, Philip Hammond, rejetant les critiques d'un haut responsable de l'UE qui s'était inquiété des "illusions" britanniques sur la frontière irlandaise.

Brexit et Irlande: Londres "conscient que l'heure tourne"

© REUTERS

"Nous sommes tout à fait conscients de la nécessité de faire des progrès significatifs pour le conseil européen de juin. C'est pour cela que nous sommes là", a dit M. Hammond en arrivant à une réunion des 28 ministres des Finances de l'UE à Bruxelles.

Questionné sur les piques envoyées jeudi par un haut responsable européen, qui s'alarmait des "illusions" de Londres concernant la résolution du problème de sa frontière terrestre avec l'Irlande après le Brexit, M. Hammond a dit: "je ne pense pas que cela soit un commentaire particulièrement utile".

"Il y a évidemment un large éventail de points de vue des deux côtés. Tous ceux qui sont engagés dans la discussion sont très constructifs et ont envie d'avancer", a-t-il ajouté.

Jeudi, un haut responsable de l'UE avait averti qu'il serait difficile de faire des progrès avant un sommet important en juin. "Les progrès sur l'Irlande semblent incertains, les progrès substantiels encore plus", avait-il déclaré sous couvert d'anonymat à des journalistes.

"J'ai l'impression que le Royaume-Uni pense que tout doit changer du côté de l'UE pour que tout reste pareil pour le Royaume-Uni", avait-il ajouté, se disant "inquiet" du fait que Londres ne semblait pas accepter les conséquences du Brexit.

La question de la frontière irlandaise est l'une des plus épineuses puisque le Brexit divisera l'île entre la partie nord, rattachée au Royaume-Uni et qui quittera donc l'UE, et la partie sud, la République d'Irlande qui restera membre de l'UE.

Nos partenaires