Brexit: des négociations sous pression

05/01/18 à 15:10 - Mise à jour à 15:10
Du Trends-Tendances du 21/12/17

Les prochains mois s'annoncent rudes pour Theresa May, qui veut éviter un Brexit en catastrophe.

Pour le Brexit, 2018 sera l'année de tous les dangers. La procédure pour quitter l'Union européenne prévoit un délai de deux ans à partir du jour où Theresa May a déclenché l'article 50, en mars 2017. Ainsi, le Brexit doit avoir lieu le 30 mars 2019. Pour les négociateurs de l'Union européenne (UE), cela veut dire qu'un accord sur les conditions du divorce doit être trouvé à l'automne 2018, afin de laisser aux gouvernements de l'UE et au Parlement européen le temps de donner leur feu vert. Du fait du manque de temps, les premiers mois de 2018 vont être particulièrement tendus. Entre-temps, le gouvernement de Theresa May a conclu un accord-cadre sur les droits des ressortissants de l'UE au Royaume-Uni et des citoyens britanniques en Europe, et s'est aussi entendu dans les grandes lignes avec l'UE sur le montant que le Royaume-Uni devra payer pour son départ.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires