Bolkestein prône une monnaie parallèle à l'euro

11/04/13 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Trends-Tendances

Une monnaie parallèle à l'euro pour les pays solvables comme les Pays-Bas et l'Allemagne doit voir le jour, a déclaré Frits Bolkestein, ancien leader des libéraux néerlandais du VVD et encore commissaire européen au marché intérieur au début des années 2000. Bolkestein a lancé son appel sur une chaîne de télévision néerlandaise

Bolkestein prône une monnaie parallèle à l'euro

© Reuters

Pour l'homme politique néerlandais, la France ne peut être concernée par cette monnaie parallèle car elle est "pratiquement en faillite" et "mal dirigée".

La réalisation d'une autre monnaie pour les pays solvables ("appelée mark") devrait venir de la banque centrale allemande. Pour Bolkenstein, si ce n'est pas pour tout de suite, cela finira bien par devenir une réalité. "Dans cinq ans, ils auront un autre discours", dit-il.

Selon lui, nous n'en serions qu'au début des problèmes. "Il est grand temps de mettre de l'ordre dans le chaos".

Grâce à une autre monnaie, les pays solvables sont en position de déterminer leur propre politique financière. "Les pays déficitaires vont résister comme le diable à de l'eau bénite", prévoit Bolkestein. Mais, au final, une "monnaie des pays du nord" plus chère sera une bonne chose pour leur propre concurrence.

Nos partenaires