BNB vs l'Etat belge : bras-de-fer autour du dividende ?

29/05/12 à 19:44 - Mise à jour à 19:44

Source: Trends-Tendances

La BNB veut renégocier son indemnité à l'Etat belge. Les actionnaires minoritaires, qui ont posé des questions critiques quant à cette indemnité, espèrent de cette manière percevoir un plus gros dividende.

BNB vs l'Etat belge : bras-de-fer autour du dividende ?

© Belga

La Banque nationale de Belgique souhaite à nouveau renégocier l'indemnité de 24,4 millions d'euros qu'elle verse chaque année depuis 1991 à l'Etat belge afin de rembourser la "dette de guerre". C'est ce qu'a indiqué mardi Luc Coene, gouverneur de la BNB, à l'occasion de l'assemblée des actionnaires.


Les actionnaires minoritaires, qui ont posé des questions critiques quant à cette indemnité, espèrent de cette manière percevoir un plus gros dividende. "Dans les prochaines semaines, nous enverrons une lettre formelle au ministre des Finances pour réévaluer le paiement", affirme Luc Coene.


Les conditions de la convention conclue entre les deux parties en 1991 autour de ce remboursement ne seraient plus pertinentes depuis quelques années. Tant Deminor que l'investisseur Erik Geenen ont émis des questions critiques. Ils ont plaidé pour que la renégociation profite au petit actionnaire.


La politique du dividende a, ainsi, une nouvelle fois été au menu de l'assemblée de mardi. Comme les dernières années, les actionnaires minoritaires ont confié se sentir discriminés par rapport aux autorités belges, qui contrôlent la moitié des actions de la BNB. Luc Coene a été clair sur ce point : "A court terme, la banque n'a pas l'intention de changer sa politique de dividende."


Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires