BNB et manipulation de cours : le parquet répond aux attaques

13/10/10 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Trends-Tendances

Un actionnaire privé de la Banque nationale et son avocat estimaient que, si le dossier ouvert pour manipulation de cours a été classé sans suites par le parquet, c'était par "manque d'intérêt". Faux, estime le parquet : les charges étaient insuffisantes.

BNB et manipulation de cours : le parquet répond aux attaques

© Belga

Le dossier ouvert dans le cadre d'une possible manipulation du cours de l'action de la Banque nationale de Belgique a été classé sans suites en raison d'une insuffisance de charges, a déclaré mardi à l'agence Belga Jean-Marc Meilleur, porte-parole du parquet de Bruxelles, réfutant ainsi des allusions selon lesquelles cette affaire n'était pas une priorité pour le parquet.

Jaak Van Der Gucht, gérant de banque et actionnaire privé de la BNB, avait déposé plainte auprès du parquet de Bruxelles, en septembre 2009, pour dénoncer des manipulations de cours de l'action de la BNB, qui seraient survenues en 2008 et 2009 et seraient destinées, selon le plaignant, à tirer vers le bas le cours de l'action BNB. Cette plainte a finalement été classée sans suite par le parquet de Bruxelles, ce qui a conduit Jaak Van Der Gucht à se constituer partie civile.

Quant à son avocat, Me Laurent Arnauts, il a laissé entendre, lundi lors d'une conférence de presse, que cette affaire financière n'était pas une priorité pour le parquet. "Le dossier a été classé sans suites car il n'y avait pas suffisamment de charges pour entamer une action pénale, a rétorqué mardi le porte-parole du parquet de Bruxelles. Le parquet a estimé avoir l'ensemble des documents nécessaires pour prendre attitude."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires