Blocage salarial avant l'heure

02/08/13 à 07:03 - Mise à jour à 07:03

Source: Trends-Tendances

Entre 2009 et 2012, les salaires réels belges n'ont augmenté que de 0,0901%, alors qu'ils avaient progressé de 0,4593% durant la période 2000-2008, écrit vendredi La Libre Belgique sur base d'une étude de l'European Trade Union Institute (ETUI).

Blocage salarial avant l'heure

© Thinkstock

L'institut syndical européen a calculé l'évolution des salaires réels (hors inflation) dans les pays de l'Union européenne à partir de données de la Commission européenne.

La stagnation des salaires belges réels est liée aux décisions prises lors de l'accord interprofessionnel en 2008 (enveloppe de négociation fixée à maximum 250 euros par travailleur pour les années 2009 et 2010, en sus de l'application de l'indexation des salaires et des augmentations barémiques) et en 2011 via un arrêté royal (norme maximale pour l'évolution salariale fixée à 0% pour l'année 2011 et 0,3% pour l'année 2012).

Au vu de la situation européenne, le Belge ne doit cependant pas trop se plaindre, selon La Libre. Même si la progression salariale 2009-2012 a été supérieure aux Pays-Bas (+0,2476%) en Allemagne (+0,5321%) et en France (+0,7548 %), notre pays fait partie de ceux qui ont connu une évolution positive des salaires réels. Beaucoup d'autres Etats ont vu, de 2009 à 2012, des diminutions de salaires de 2, 3 ou 4%, voire près de 5% en Grèce.

En savoir plus sur:

Nos partenaires