Blocage des prix : "Il faut aller plus loin que l'énergie !"

30/04/12 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Trends-Tendances

Le président ad interim du PS propose qu'en matière de blocage des prix, le gouvernement fédéral aille plus loin que l'énergie et s'intéresse à des "biens et services de première nécessité", tels que "les aliments indispensables pour se nourrir" et les prix des transports.

Blocage des prix : "Il faut aller plus loin que l'énergie !"

© Image Globe/Nicolas Maeterlinck

Thierry Giet, qui a pris la tête du PS en décembre dernier, détaille lundi dans La Dernière Heure les mesures que son parti défend dans le cadre d'un "véritable plan de relance, juste et solidaire", dont un contrôle accru de certains prix.

Selon lui, le gouvernement doit agir sur la hausse des prix, comme il l'a déjà fait avec les prix de l'énergie. Il propose que le gouvernement fédéral aille plus loin "sur une série de biens et services de première nécessité", tels que "les aliments indispensables pour se nourrir" et les prix des transports. "Cela pèse lourd sur le quotidien des citoyens, avance-t-il. On pourrait de nouveau décréter des blocages temporaires de prix, le temps de leur analyse et de la mise en oeuvre des mesures structurelles."

Le plan de relance devrait aussi agir, d'après le président du PS, sur l'innovation et la formation, "et tous les niveaux de pouvoir doivent travailler à la simplification administrative".

Thierry Giet confirme par ailleurs, dans l'interview, qu'une élection pour désigner le successeur d'Elio Di Rupo à la tête du PS n'est pas à l'ordre du jour : "Je m'inscris dans la poursuite du mandat d'Elio, qui s'achèvera en 2014."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires