Blanchiment : le Vatican veut "coller" aux normes internationales

19/01/11 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Trends-Tendances

Le pape Benoît XVI a nommé mercredi le cardinal italien Attilio Nicora à la tête de l'Autorité financière destinée à lutter contre le blanchiment d'argent sale et à se mettre en conformité avec les normes internationales, a annoncé le Vatican.

Blanchiment : le Vatican veut "coller" aux normes internationales

© Reuters

Mgr Nicora est, depuis octobre 2002, président de l'administration du patrimoine du Vatican (APSA), qui gère l'important patrimoine immobilier du Vatican. Le prélat a un mandat de cinq ans éventuellement renouvelable et est à la tête d'un conseil de direction composé de quatre membres, qui ont également été désignés mercredi par le pape, a indiqué le Vatican dans un communiqué.

Le pape a créé le 30 décembre cette Autorité d'information financière (AIF) afin de faire preuve "de transparence, d'honnêteté et de responsabilité", avait alors indiqué le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican.

Les nouvelles dispositions devraient permettre à terme, au Vatican, de se mettre en conformité avec les normes internationales de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Depuis la mi-septembre, le président de la banque du Vatican, l'Institut des oeuvres religieuses (IOR), et un autre haut dirigeant font l'objet d'une enquête pour violation d'une nouvelle loi italienne anti-blanchiment. Ces deux responsables ne sont pas soupçonnés de blanchiment d'argent sale mais il leur est reproché des omissions sur des mouvements de fonds d'un total de 23 millions d'euros, gelés par la justice italienne.

L'AIF pourra échanger des informations concernant des opérations suspectes avec les autorités d'autres pays, sous réserve de réciprocité. La loi instaure des peines de réclusion (de quatre à douze ans) et des amendes (jusqu'à 15.000 euros) pour les auteurs de blanchiment.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires