Blanchiment : le Vatican analysé et évalué

08/04/11 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Trends-Tendances

Après la création de l'Autorité d'information financière par Benoît XVI, le Conseil de l'Europe va évaluer le Saint-Siège en matière de lutte contre le blanchiment d'argent. Sur fond d'enquête touchant directement l'IOR, la banque du Vatican.

Blanchiment : le Vatican analysé et évalué

© Reuters

Le Saint-Siège va être évalué par le comité de surveillance du Conseil de l'Europe pour la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (Comité Moneyval), a annoncé jeudi à Strasbourg l'organisation paneuropéenne.

"Faisant suite à la demande du Saint-Siège (incluant l'Etat de la Cité du Vatican), le comité des ministres du Conseil de l'Europe a adopté une résolution donnant son accord à la participation du Saint-Siège au Comité Moneyval, avec effet immédiat", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Moneyval "va maintenant discuter avec les autorités du Vatican des modalités d'une visite d'évaluation, en vue d'un examen par Moneyval du premier rapport d'évaluation relatif au Saint-Siège, dès que cela sera raisonnablement faisable", a ajouté le Conseil de l'Europe.

Le pape Benoît XVI a créé le 30 décembre 2010 l'Autorité d'information financière (AIF), qui devrait permettre au Vatican, à terme, de se mettre en conformité avec les normes internationales de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Depuis la mi-septembre 2010, le président de l'Institut des oeuvres religieuses (IOR, la banque du Vatican), et un autre haut dirigeant font l'objet d'une enquête pour violation d'une nouvelle loi italienne contre le blanchiment. Ils ne sont pas soupçonnés de blanchiment d'argent sale, mais on leur reproche des omissions sur des mouvements de fonds d'un total de 23 millions d'euros, gelés par la justice italienne.

Moneyval est chargé de l'évaluation de la conformité de 28 des pays membres du Conseil de l'Europe, plus Israël, aux normes internationales et européennes dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Le Saint-Siège est un observateur permanent au Conseil de l'Europe depuis 1970.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires