Blanchiment : le Luxembourg sort du gris

02/03/11 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Trends-Tendances

Le Luxembourg est sorti de la liste grise du groupe d'action financière contre le blanchiment et le financement du terrorisme (Gafi), a annoncé mercredi le ministère luxembourgeois de la Justice.

Blanchiment : le Luxembourg sort du gris

© Bloomberg

Le Gafi "vient de décider que le Luxembourg sort de la procédure de la liste grise", note le communiqué du ministère luxembourgeois de la Justice. Cette décision a été prise à l'issue d'une réunion plénière des membres du Gafi, qui s'est tenue à Paris du 23 au 25 février, précise-t-il. "La plénière s'est montrée convaincue des efforts substantiels continus et soutenus entrepris par le Luxembourg en vue de renforcer son arsenal juridique de lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme", poursuit le texte.

En février 2010, le Gafi avait publié un rapport sur le Luxembourg qui pointait les défaillances du dispositif anti-blanchiment du pays, place financière internationale. Selon ce rapport, le Luxembourg n'était que sur un seul point en totale conformité avec les 49 recommandations du Gafi. Il relevait notamment la faiblesse du dispositif des sanctions à la disposition des autorités de régulation du secteur financier luxembourgeois.

Le gouvernement luxembourgeois avait décidé de se conformer aux recommandations du rapport, qui n'avait pas non plus suscité de critiques, du moins officiellement, de la part des organisations financières, soucieuses de la bonne réputation du Luxembourg en matière de lutte contre l'argent sale.

Le gouvernement a fait voter dans l'urgence, à l'automne 2010, un paquet législatif réformant 21 lois sur la lutte contre le blanchiment et le terrorisme, ainsi que de nombreux règlements d'application de ces lois.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires