Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

07/01/15 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Bientôt une période d'abondance?

Et si on décidait de regarder le verre à moitié plein et non pas à moitié vide ? C'est ce que propose l'un des hommes les plus influents au monde Peter Diamandis.

Bientôt une période d'abondance?

© REUTERS

Peter Diamandis n'est pas un homme politique, ni un économiste mais un scientifique reconnu de la Silicon Valley. Il a même été classé par le magazine économique américain Forbes comme l'un des 50 leaders mondiaux officieux.

Et si ce scientifique et entrepreneur américano-grec a tellement de succès, c'est parce qu'il a publié un livre qui est devenu la bible des amateurs de nouvelles technologies. Son livre "abondance" qui n'est, hélas, pas encore traduit en français démontre que d'ici dix ans maximum, nous allons entrer dans une période d'abondance.

Mais attention, il précise à nos confrères de L'Echo que quand il parle d'abondance, il ne dit pas que ce monde sera rempli de Ferrari ou de sacs Louis Vuitton ! Il parle d'un monde où presque tous les besoins fondamentaux de la population seront couverts. Par besoins fondamentaux, il parle d'eau, de nourriture, de logement, d'énergie, de soins de santé et d'enseignement. Il part même du principe que tout le monde aura une imprimante 3D chez soi.

Evidemment quand quelqu'un dit cela, même si c'est un gourou de la Silicon Valley, vous avez immédiatement le réflexe de lui répondre, mais comment peut-il affirmer cela alors que des gens souffrent aujourd'hui de la crise ? Même face à cette question Peter Diamandis ne se laisse pas démonter : pour lui, c'est simple, les gens ont oublié à quoi ressemblait le monde dans le passé !

Partager

"Pour Peter Diamandis, si aussi peu de personnes sont conscientes des changements à venir, c'est la faute aux journalistes!"

Via nos confrères de l'Echo, il cite là encore un exemple : 99% des pauvres aux Etats-Unis disposent d'un toit et de sanitaires, 80% ont un téléphone, 70% l'air conditionné dans leur voiture. Par ces exemples, il veut souligner que la technologie est arrivée à mettre à la disposition de tous ce qui était rare hier encore. Sans compter que selon lui, les nouvelles technologies, via des ordinateurs de plus en plus sophistiqués et de moins en moins chers, ces nouvelles technologies vont améliorer la santé, l'enseignement, la qualité de l'eau... Elles vont aussi faire baisser la mortalité infantile et accélérer la démocratie partout dans le monde.

Mais selon Peter Diamandis, si aussi peu de personnes sont conscientes de ces changements à venir, c'est la faute aux journalistes ! C'est là un autre message original de ce penseur : selon lui, les médias sont devenus un des principaux problèmes. Dans un monde hyperconnecté dit-il, ils se battent pour attirer l'attention et présentent le monde d'une manière de plus en plus extrême. CNN dit-il encore a montré durant toute une journée des images d'un groupe d'hommes sur le point d'être décapités par l'Etat islamique. Ces mêmes images passent et repassent inlassablement, c'est pour lui carrément du... porno !

Si cet intellectuel, considéré comme l'un des hommes les plus influents au monde, et qui prêche une forme d'optimisme, est à ce point fâché contre les médias, c'est parce que dit-il, ils masquent la réalité. Pour lui, c'est clair que la terreur de l'Etat islamique est réelle, mais l'impact des nouvelles technologies est infiniment plus important - voilà donc, un message qui a au moins le mérite d'être décoiffant et de prendre à rebrousse-poil la toute-puissance des médias.

En savoir plus sur:

Nos partenaires